Free shipping on any purchase of 75$ or more!

lundi, juin 27, 2022

ce qu’il faut retenir de son rapport annuel

-

Le Haut conseil pour le climat vient de rendre son nouveau rapport annuel, jugeant de la politique climatique de la France. Le Gouvernement y rpond et annonce les suites qu’il compte y donner.

C’est dsormais un exercice rcurrent: le Haut conseil pour le climat (HCC) vient de rendre public et de transmettre au Gouvernement son rapport annuel. Cet exercice d’analyse instructif fait le point sur les missions de carbone de la France par rapport aux objectifs de sa stratgie bas-carbone (SNBC). Et cette anne, sa publication intervient alors que les ambitions europennes en la matire ont t rehausses et qu’elles seront bientt partages entre tats membres, relevant de facto les objectifs franais. La France va-t-elle pouvoir s’aligner? Premiers lments de rponse.

Des efforts trop lents

Premire remarque: la tendance la baisse des missions franaises de gaz effet de serre s’est lgrement accentue en 2019, avec une diminution de 1,9%, soit -8,6 Mt qCO2, pour 436 Mt qCO2 mis sur le territoire. Selon le HCC, des progrs ont t raliss, dont certains d’ordre structurel, dans les secteurs du btiment, de l’industrie et de la transformation d’nergie, suivis de l’agriculture, alors que les transports voient leurs missions stagner.

Les donnes 2019 sont donc encourageantes. La rduction des missions va plus vite que ce que prvoit le budget carbone pour 2019-2023. Rappelons toutefois que ce dernier a t relev par rapport la premire version de la SNBC. L’objectif de baisse pour 2019 n’tait que de 0,3%. Et il ne faudra pas compter sur la baisse des missions de 2020, totalement conjoncturelle en raison de la pandmie, pour contribuer ce budget. Un rebond d’mission est attendu pour 2021.

Rsultat, avec le retard accumul, la France va devoir acclrer le rythme de rduction de ses missions. Ce dernier devra pratiquement doubler pour atteindre au moins 3,0% de baisse ds 2021 (-13 Mt qCO2) et 3,3% en moyenne sur la priode du troisime budget carbone (2024-2028).

Rapprocher les chances

Pour acclrer le rythme, le HCC prconise de prenniser les efforts consentis dans le cadre du plan de relance.  Ces investissements (rnovation des btiments, dveloppement des transports en commun, dveloppement de l’hydrogne dcarbon, etc.) sont indispensables la transition bas-carbone. Les inscrire dans la continuit permettrait de rassurer les investisseurs et de crer de nouvelles filires et de nouveaux emplois, estime le HCC. Une mesure bien reue par Matignon qui promet de dfendre ce principe lors du dbat sur le projet de loi de finances pour 2022. On retient du rapport du HCC que le niveau d’investissement est le bon, note le porte-parole du Premier ministre.

Car les politiques publiques sont encore insuffisamment alignes sur les 22 orientations sectorielles de la SNBC, remarque le HCC. Surtout celles des transportset de l’agriculture. Le prix du carbone europen ne sera pas suffisant, il ne dispense pas de renforcer les mesures, prvient Corinne Le Qur, prsidente du HCC. Les horizons temporels des mesures contraignantes doivent tre rapprochs selon les scientifiques: par exemple, la date d’arrt de vente des vhicules thermiques pourrait tre avance 2030 comme au Royaume-Uni. Les malus sur le poids des vhicules devraient s’appliquer plus rapidement des catgories de vhicules significatives. La sortie des nergies fossiles pour le chauffage des btiments devrait tre annonce, ou les exemptions de taxes sur le fioul, notamment usage agricole, leves.

Pour l’instant, le Gouvernement mise sur les mesures dj en vigueur et qui pourraient encore monter en puissance et produire des effets plus importants que prvu dans les scnarios de la SNBC: En 2020, 11% des vhicules neufs vendus sont lectriques, c’est plus que ce qui a t anticip, se rjouit Matignon. Le Gouvernement attend aussi les nouvelles mesures de l’Union europenne comme le renforcement des normes d’mission des vhicules et l’largissement du primtre du march carbone.

Miser ds maintenant sur l’adaptation

Dans un contexte o les effets du changement climatique se font dj sentir, l’attnuation des missions doit aller de pair avec des mesures d’adaptation selon le HCC qui, cette fois-ci, consacre un important chapitre ce sujet. Il faut tre proactif dans note adaptation au changement climatique, conseille Corinne Le Qur. Notre plan d’adaptation (PNACC) doit se transformer en stratgie nationale avec des objectifs quantifis et des dlais prcis, estime-t-elle, rappelant au passage que le contexte europen est prometteur puisque la Commission europenne vient de prsenter une stratgie en la matire rvisable tous les cinq ans. Le Gouvernement entend reprendre son compte ce conseil et envisage de donner plus de cohrence au sujet de l’adaptation entre le plan national, la programmation pluriannuelle de l’nergie (PPE) et la SNBC: Nous allons les renforcer dans les 18 mois, promet-il.

Certaines politiques publiques pourraient tre ranges dans l’adaptation (inondation, rosion ctire), en intgrant dans les documents de planification du territoire le climat qui change, dtaille MagaliReghezza-Zitt, gographe spcialiste de l’environnement et des catastrophes naturelles, membre du HCC. Mais attention. Si les consquences climatiques sont rgionalises, il faut un pilote national: L’adaptation va ncessiter de la solidarit rgionale, des transferts, de la dlocalisation. On est donc dans un enjeu national d’amnagement du territoire. Il faut une gouvernance multi chelle, plaide Magali Reghezza-Zitt. En rponse, le Gouvernement avance les contrats de relance et de transition cologique (CRTE) qui, selon lui, pourraient tre un bon outil de dclinaison rgional du sujet de l’adaptation.

Mais les promesses du Gouvernement risquent de ne pas convaincre Greenpeace, qui fait une lecture trs sombre du rapport du HCC: Comme dans ses prcdentes publications, le HCC souligne ce que le Gouvernement et Emmanuel Macron sont les derniers faire semblant d’ignorer: leur inaction pse lourdement sur la trajectoire climatique de la France, estime l’association. la lecture de ce rapport, l’attentisme caractristique de ce quinquennat devient frappant. L’affaiblissement du second budget carbone, qui fixe les plafonds d’missions ne pas dpasser pour la priode 2019-2023, combin au rehaussement de l’objectif europen pour 2030, prpare un cocktail explosif pour le prochain excutif, estime Clment Snchal, charg de campagne climat pour Greenpeace France.

Climat: le Snat inscrit le nouvel objectif europen dans la loi (article paru le 16/06/2021) La France inscrit dans sa loi le respect des objectifs europens de baisse des missions de gaz effet de serre de -55% en 2030 , se flicite le groupe cologiste du Snat. Le Palais du Luxembourg a en effet adopt le 14juin six amendements … Lire la news
Justice climatique: l’tat franais bientt contraint de revoir sa politique? (article paru le 11/06/2021) Dans le contentieux engag par la ville de Grande-Synthe, le rapporteur public demande au Conseil d’tat de contraindre le Gouvernement revoir sa politique climatique dans un dlai de neuf mois. Lire la news
Inaction climatique: plainte contre Jean Castex, Barbara Pompili et trois autres ministres (article paru le 17/06/2021) L’eurodput socialistePierreLarrouturou, le ralisateur Cyril Dion et la militante cologiste Camille Etienne ont dpos le 16 juin une plainte contre cinq ministres devant la Cour de justice de… Lire la news
Le Conseil de l’UE valide la stratgie europenne d’adaptation au changement climatique (article paru le 11/06/2021) Jeudi 10 mai, le Conseil de l’Union europenne (EU) a approuv la nouvelle stratgie d’adaptation aux impacts du drglement climatique prsente par la commission europenne en fvrier dernier. Celle-ci propose une vision long terme sur la ma… Lire la news
Note Tlcharger le rapport annuel 2021 du HCC Plus d’infos

Article publi le 29 juin 2021

Share this article

Recent posts

Popular categories

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici