Free shipping on any purchase of 75$ or more!

lundi, juin 27, 2022

L’tang de Berre se dote (enfin) d’une feuille de route pour sa rhabilitation

-

Les diffrentes parties prenantes engages dans la rhabilitation de l’tang de Berre ont prsent une feuille de route d’actions mener pour amliorer la qualit de l’eau. Une tape importante pour reprendre le chemin du bon tat.

C’est un grand jour, s’est rjoui Didier Khelfa, prsident du syndicat mixte pour l’tang de Berre (Gipreb) lors de la restitution, vendredi 24 septembre, des travaux pour amliorer la qualit du deuxime plus grand tang d’eau sale d’Europe. Nos ateliers ont permis de construire des actions qui ont donn le jour une feuille de route.

La qualit de l’tang a thistoriquement mis rude preuve, mise mal parde multiples pollutions, notamment des rejets des industries du raffinage, de la centrale hydrolectrique de Saint-Chamas ou des stations d’puration.

Si depuis les annes1980 des progrs ont t accomplis, l’quilibre de cette ressource reste toutefois prcaire et ncessite que des solutions parfois depuis longtemps sur la table soient rellement mises en œuvre. La crise de l’t2018 durant lequell’tang a connu un important pisode d’anoxie l’a rappel auxparties prenantes. Cet vnement a conduit au lancement d’un groupe de travail prsid par le sous-prfet d’Istres, puis la mise en place d’une mission d’information parlementaire sur la rhabilitation de l’tang de Berre. Dans son rapport, celle-ci a notamment rappel les solutions engager, dont la diminution des rejets de la centrale hydrolectrique EDF de Saint-Chamas et la rouverture du tunnel du Rove. Deux options qui comptent parmi les points sensibles l’origine des blocages.

 

Cette feuille de route est l’une des conditions pour un retour l’quilibre
 

Didier Khelfa, prsident du Gipreb

 

Cette nouvelle mise en lumire a nanmoins permis d’enclencher une autre dynamique et la constitution, en dcembre dernier, de trois groupes de travail pilots respectivement par les services de l’tat, la mtropole Aix-Marseille Provence et le Gipreb. De leur discussion merge aujourd’hui une feuille de route pour rtablir la qualit des eaux.

Vers une utilisation d’une partie des rejets par le territoire?

Le premier groupe de travail, conduit par les services de l’tat, a permis de clarifier la gouvernance pour la rhabilitation de l’tang: les diffrents acteurs vont ainsi se doter d’un outil partenarial, le schma d’amnagement et de gestion des eaux (Sage), port par la mtropole d’Aix-Marseille. La collectivit compte galement dlguer sa comptence gestion des milieux aquatiques et prvention des inondations (Gemapi) un tablissement public d’amnagement et de gestion des eaux (Epage), dont le primtre comprendra l’ensemble des cours d’eau qui se jettent dans l’tang.

Le groupe de travail est galement revenu sur la question de la drivation des eaux du canal EDF. Il propose d’engager une tude d’opportunit de drivations partielles pour permettre une utilisation de l’eau par le territoire. Nous sommes exposs la scheresse climatique et nous cherchons nous dbarrasser de 300millions de mtres cubes d’eau douce, a point Renault Muselier. Je vais engager une aide pour voir avec le canal de Provence comment cette eau pourrait ne pas tre perdue.

Dans le mme temps, EDF s’est engage rduire les quotas de rejets annuels ainsi qu’ les viter durant la priode d’estivale, lorsquel’tang est le plus vulnrable du fait notamment des hausses de la temprature. Nous nous engageons de manire volontaire dans un dispositif de tests de nouvelles modalits de rejets coconstruit, valu et test en fonction des saisons et de l’tang de Berre, a indiqu Herv Guillot, directeur d’EDF Hydro Mditerrane. Quand l’tat de l’tang le permet, un dplafonnement du seuil du quota liquide est prvu. Et, dans le mme temps, une diminution du volume annuel de rejet liquide de 25% est prvue, soit une limite abaisse 900 millions de mtres cubes. Ces nouvelles modalits doivent encore tre tudis avec RTE pour voir les effets de la rduction de la production locale.

Des mesures d’attnuation demandes pour la basse Durance

Pour mmoire, diffrents acteurs, dont le Gipreb, appelaient limiter les apports d’eau douce un seuil de 600millions de mtres cubes. Une restriction considre comme trop forte par EDF et qui inquitait galement le Syndicat mixte d’amnagement de la valle de la Durance (SMAVD). L’tang de Berre et la Basse-Durance reprsentent en effet les deux principaux exutoires de la chane hydrolectrique Durance-Verdon. Et donc la rduction des rejets dans l’un implique une augmentation dans l’autre. Depuis le plan Barnier de 1994, c’est la troisime augmentation de rejet dans la Basse-Durance sans aucune tude d’impact, a point Yves Wigt, prsident du SMAVD. Nous rappelons la ncessit d’accompagner cette restitution: des mesures d’attnuation sur la biodiversit et la morphologie de la Basse-Durance ainsi qu’un accompagnement financier pour faire face aux surcots doivent intgrer la feuille de route. Sans cela, les lus de la Basse-Durance prvoient de se regrouper et de lancer une action contentieuse. Une demande qui semble avoir t entendue au moins par la mtropole d’Aix-Marseille.

Le groupe de travail1 prconise par ailleurs une meilleure coordination des travaux envisags en Basse-Durance pour prvenir des rejets non prvus dans l’tang de Berre, ainsi qu’un suivi de ces derniers travers un comit oprationnel. Une meilleure communication sur les rejets est galement prvue pour rpondre une demande des collectivits, des riverains et des pcheurs.

Enfin, une autrevalorisation est envisage: celle des limons issus du bassin de dcantation de Cadarache, conu pour rduire la charge des eauxEDF rejetes dans l’tang. Construite dans les annes1980, l’infrastructure arrive aujourd’hui saturation. Elle reprsenterait 9millions de mtres cubes de sdiments. Le groupe de travail va se pencher sur le panorama des techniques de curage qui devrait tre boucl par EDF, dbut 2022. Il compte galement lancer une tude de faisabilit sur de nouvelles filires locales de rutilisation des sdiments, par exemple dans le BTP, en agricultureou pour la rhabilitation de carrires.

L’ouverture du tunnel de Rove la courantologie relance

Le second groupe de travail, anim par la mtropole d’Aix-Marseille, s’est pench, quant lui, sur la gestion et l’amnagement du bassin-versant. Avec comme mesure emblmatique, la remise sur les rails de l’ouverture la courantologie du tunnel de Rove. Initialement, ce dernier assurait la jonction entre le port de Marseille et l’tang de Berre travers le massif de la Nerthe. Mais dans les annes 1960, un effondrement et par la suite des murs de renforcement dutunnel ont condamn le passage des bateaux comme de l’eau.

Consquences: l’eau du canal est dsormais fortement dgrade, avec notamment des phnomnes de stratification des eaux, une pollution aux polychlorobiphnyles (PCB) et des vases contamines aux mtaux lourds. Des dchets, notamment plastiques, s’accumulent galement dans le tunnel et s’y dgradent.

L’ide retenue par le groupe de travail serait de raliser un percement sous-marin dans l’effondrement et de l’quiper d’un clapet anti-retour (si ncessaire d’ajouter galement un systme de pompage). L’objectif serait d’amliorer l’tat cologique du canal, mais galement celui de l’tang de Berre. Le flux permettrait en effet un apport supplmentaire d’eau marine, pauvre en nutriments.Pour relancer cette proposition, le groupe de travail prconise d’actualiser les tudes sur l’tat de la voute effondre et de raliser une tude d’impact de l’ouverture.

La Rgion peut tre le matre d’ouvrage, a assur Renaud Muselier, le prsident du conseil rgional de Paca. Nous assurerons un tiers du financement.

Parmi les autres pistes raffirmes par le groupe de travail: le renforcement de la mise en œuvre de la police de l’eau, l’accentuation de la dsimpermabilisation, la cration de bassins de stockage pour lutter contre la pollution par temps de pluie, une plus grande incitation des conversions l’agriculture biologique ou encore la poursuite de l’acquisition de terrains sur le pourtour de l’tang, amorce par le Conservatoire du littoral.

Rhabiliter l’tang de Bolmon

Le dernier groupe de travail, conduit par le Gipreb, s’est intress la gestion des milieux aquatiques. Il prconise notamment de dfinir les seuils des flux admissibles, notamment en phosphore et en azote, dans l’tang de Berre afin de reconqurir son bon tat. Le groupe de travail demande galement la mise en place d’un groupe d’experts pour valuer la capacit de l’tang accueillir des transplantations d’herbiers de zostres. Ces derniers prsentent l’avantage d’assurer plusieurs rles cologiques: une production d’oxygne, un stockage de carbone mme galement une capacit stabiliser les sdiments grce leurs racines.

Le groupe de travail vise galement crer un cadre propice la recherche scientifique coordonne travers la constitution d’une zone atelier.

Outre l’tang de Berre, le groupe de travail a galement point la situation dgrade de l’tang de Bolmon. Ce dernier communiquait avec l’tang de Berre par trois ouvertures, les bourdigues, utilises comme systme de pche. Aujourd’hui, une seule permet encore le passage de l’eau. Et cet tang s’avre fortement eutrophis. Pour permettre le renouvellement des eaux, le groupe de travail a opt pour une ouverture de l’ensemble des bourdingues. Ils demandent toutefois l’installation dans le mme temps de clapets anti-retour pour ne pas polluer davantage les eaux de l’tang de Berre.

Concernant l’activit de pche, le groupe de travail prconise des actions de lutte contre le braconnage et l’tablissement de quotas, mais galement le dveloppement de circuits courts ainsi que la valorisation des produits de la pche par des labels. Il compte aussi identifier les filires d’limination et de valorisation des algues vertes, qui prolifrent dans le lac afin d’tablir un plan d’limination pour chaque collectivit.

Enfin, le groupe de travail compte poursuivre ses actions pour associer la socit civile la rhabilitation de l’tang de Berre.

Cette feuille de route est l’une des conditions pour un retour l’quilibre, a soulign Didier Khelfa. Mais il faut que cette dynamique s’inscrive dans la dure en gardant la volont d’tre l’coute de tous les acteurs.

Les propositions de la France en faveur de l’Etang de Berre sont juges insuffisantes par la Commission europenne (article paru le 04/01/2006) Condamne par la Cour europenne de justice en octobre 2004 concernant la pollution de l’tang de Berre, la France doit prendre des mesures appropries, mais les propositions prsentes la Commission europenne sont juges insuffisantes. Lire la news
Etang de Berre: le CGEDD dconseille une solution base sur le pompage de l’eau de mer (article paru le 12/07/2019) L’ajout d’eau de mer par pompage dans l’tang de Berre ne serait pas une bonne option pour amliorer son tat biologique. Le Conseil gnral de l’environnement et du dveloppement durable recommande plutt un panel de solutions utiles au milieu. Lire la news
tang de Berre: les collectivits annoncent un nouveau dpt de plainte (article paru le 28/02/2020) Suite la remise de l’expertise dans le cadre du constat rfr du tribunal de Marseille, les lus du Groupement d’intrt public pour la rhabilitation de l’tang de Berre souhaitent poursuivre leurs actions judiciaires. Lire la news
Rhabilitation de l’tang de Berre: la mission parlementaire met en lumire cinq pistes (article paru le 23/09/2020) La mission d’information parlementaire pour la rhabilitation de l’tang de Berre revient sur diffrentes pistes pour amliorer son tat, dont l’ouverture du canal du Rove et la question de la rduction des rejets de la centrale hydrolectrique. Lire la news
Etang de Berre: maintenant il faut arriver fdrer (article paru le 23/10/2020) Fin septembre une mission parlementaire proposait plusieurs pistes pour acclrer la rhabilitation de l’tang de Berre. Retour avec Didier Khelfa, prsident du syndicat mixte Gipreb sur les options proposes notamment concernant la gouvernance. Lire la news
Note Le groupe de travail a runi, sous l’gide du sous-prfet d’Istres, le syndicat mixte pour l’tang de Berre (Gipreb), EDF, la direction rgionale de l’environnement, de l’amnagement et du logement (Dreal), la direction dpartementale des territoires et de la mer (DDTM) et le Syndicat mixte d’amnagement de la valle de la Durance (SMAVD).
Note Atelier Gouvernance et gestion stratgique de l’eau en articulation avec le bassin de la Durance relatif l’tang de Berre (anim par l’tat).
Proposition n 1: repenser et moderniser les amnagements hydrolectriques de la chane Durance-Verdon (tudier la possibilit d’amnager des microcentrales sur les canaux existants et ractualiser l’tude sur le projet de drivation des eaux rejetes par la centrale de Saint-Chamas).
Proposition n 2: rduire les quotas d’eau douce et de limons rejets dans l’tang de Berre et amliorer l’information et la transparence sur la gestion des rejets. Instaurer un comit de suivi de la trajectoire de rduction.
Proposition n 3: prvoir une obligation de curage du bassin de dcantation de Cadarache. tudier l’opportunit de l’octroi du statut de dchet aux boues.
Proposition n 4: mener une tude de faisabilit de la transformation de tout ou partie de l’usine de Saint-Chamas en station de transfert de l’nergie par pompage afin de limiter les rejets tout en exploitant au maximum la capacit cette usine.
Proposition n 5: dsigner une instance intercommunale unique responsable des travaux et actions affrents la rhabilitation de l’tang de Berre, soit par la refonte du Gipreb, soit par la dsignation de la mtropole.
Proposition n 6: laborer un schma d’amnagement et de gestion de l’eau (Sage) propre l’tang de Berre.
Note Un canal de drivation d’une partie des eaux de la Durance a t cr au dbut des annes 1960, conduisant rejeter d’importantes quantits d’eau douce et de limons dans l’tang de Berre la sortie de la centrale hydrolectrique de Saint-Chamas.
Note Atelier Gestion et amnagement durable du grand bassin versant (anim par la Mtropole)
Proposition n 1: ouvrir le tunnel du Rove la courantologie par l’intermdiaire d’un percement sous-marin accompagn d’un clapet anti-retour ventuellement aid d’un systme de pompage.
Proposition n 2: renforcer la mise en œuvre de la police de l’eau et crer des dispositifs de lutte contre la pollution par temps de pluie (dsimpermabilisation et bassins de stockage).
Proposition n 3: accompagner les conversions des agriculteurs du bassin-versant l’agriculture biologique ou raisonne.
Proposition n 4: poursuivre les acquisitions de terrains sur le pourtour de l’tang par le Conservatoire du littoral dans une optique foncire, mais surtout de conservation de patrimoine et de la biodiversit.
Note Atelier Gestion des milieux aquatiques (Gipreb)
Proposition n 1: prvoir au sein du prochain contrat d’tang un plan d’investissements spcifique pour la rhabilitation de l’tang de Bolmon.
Proposition n 2: fixer un objectif quantitatif de rejets de nutriments (azote et phosphore) dans l’tang de Berre de manire prioriser les actions de rduction des rejets.
Proposition 3: favoriser le dveloppement d’une filire conchylicole et mytilicole au sein de l’tang de Berre ainsi que le dveloppement des activits de pche dj prsentes autour de l’tang.
Proposition 4: accompagner le dveloppement local d’une filire de valorisation des algues.
Proposition n 5: massifier la politique de rimplantation des zostres dans l’tang de Berre de manire atteindre 1500hectares de zostres d’ici 2035.
Proposition n 6: associer de manire prenne la socit civile organise et les citoyens la gestion de l’tang de Berre.
Proposition n 7: crer, en lien avec le Gipreb, une zone atelier de manire coordonner les productions scientifiques portant sur l’tang de Berre.

Article publi le 30 septembre 2021

Share this article

Recent posts

Popular categories

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici