Free shipping on any purchase of 75$ or more!

samedi, juin 25, 2022

Ces entrepts qui oublient qu’ils sont des installations risques

-

La lgislation des installations classes est mal applique par les exploitants d’entrepts. C’est ce qui ressort des bilans effectus dans deux rgions diffrentes par les services de l’tat, d’un ct, et par une association, de l’autre.

Le retour d’exprience de NL Logistique, qui a vu ses entrepts flamber le 26septembre 2019 en mme temps que les installations de son voisin Lubrizol, a-t-il servi de leon aux logisticiens ? Il semble que non la lecture du bilan de la prvention des risques en le-de-France, publi ce 24septembre par les services de l’tat chargs des installations classes (Drieat le-de-France), mais aussi d’une tude sur les incendies mene par l’association Robin des bois en Normandie.

Et ce, alors que les exploitants sont censs appliquer des prescriptions plus svres depuis le 1er janvier 2021 la suite de la signature des textes post-Lubrizol adopts pour le premier anniversaire de l’accident rouennais. Des textes qui, paradoxalement, suppriment dans le mme temps l’tude de dangers pour un grand nombre d’entrepts qui passent sous le rgime d’autorisation simplifie.

Un tiers d’entrepts non conformes

En juin et juillet derniers, la Drieat a men une action coup-de-poing avec 120inspections inopines dans des entrepts franciliens de toutes tailles. L’objectif? Rappeler aux logisticiens les rgles de protection contre l’incendie. Car si l’le-de-France n’a pas connu d’accidents de l’ampleur de celui de la capitale normande, elle a t tmoin de plusieurs incendies dans des entrepts de produits de grande consommation: textiles; plastique, etc. Ces incendies ont fortement mobilis les pompiers, mis l’arrt les rseaux de transport (RER et autoroutes) et amen l’vacuation des voisins pour les protger d’une ventuelle propagation, mais aussi des fumes potentiellement toxiques , expliquent les services de l’tat.

Parmi les causes de cette accidentologie importante, la Drieat voque un secteur en mutation rapide en raison du boom du commerce en ligne qui se traduit notamment par un rapprochement des entrepts des centres-villes et par une mauvaise connaissance des volumes stocks. Pourtant, le classement au titre de la nomenclature des installations classes se fait en fonction des caractristiques de danger des produits et des volumes maximaux susceptibles d’tre stocks.

 

Des problmes d’accessibilit aux issues de secours, par encombrement, voire par condamnation, ont t notamment relevs.
 

 

Les rsultats des inspections de la Drieat sont cet gard loquents. Trente-neuf entrepts sur 120 se sont rvls non conformes. Soit prs d’un sur trois. Des problmes d’accessibilit aux issues de secours, par encombrement, voire par condamnation, ont t notamment relevs, rapportent les services de l’tat. Des projets de mise en demeure ont t adresss 21exploitants qui n’ont pas justifi de leur mise en conformit , indiquent ces derniers.

Pour 43petits entrepts, la classification au titre des installations classes est claircir. Ce qui augmente donc potentiellement ce taux de non-conformit dj trs lev. Il a () pu tre constat une certaine mconnaissance du cadre administratif, notamment dans le cas de reventes successives d’activits, quand bien mme les conditions d’exploitation pouvaient tre correctes (tat des stocks, absence d’encombrement, contrles des moyens incendie et des matriels lectriques notamment) , rapporte la Driat.

Exploitation sans autorisation

Un son de cloche identique provient de la rgion Normandie, o l’association Robin des bois a voulu comprendre le pourquoi de l’pidmie d’incendies lie des activits industrielles, agricoles et commerciales . Cette dernire a publi, le 23septembre, les rsultats de prs de deux ans d’investigations bases sur la presse rgionale, les communiqus des services de l’tat et des informations complmentaires demandes ces derniers.

L’incendie, le 24octobre 2020, de l’entrept dsaffect ex-Fralib Lipton du Havre est cet gard significatif. Alors que la totalit de l’entrept de 8000mtres carrs a brl avec ses 125000mtres cubes de textile et ncessit l’vacuation d’une centaine de riverains, on s’est aperu que le locataire France Logistique exploitait l’entrept sans l’autorisation administrative requise.

Interrog par Robin des bois, le prfet de Seine-Maritime, Pierre-Andr Durand, a confirm dans un courrier du 29octobre 2020 que la socit tait hors-la-loi. L’exploitant n’avait pas procd la dmarche de dclaration, d’enregistrement ou d’autorisation ncessaire. Ce site tait donc inconnu de l’Inspection des installations classes. Aucun signalement de son activit n’avait t communiqu auprs des services de l’tat , indique le reprsentant de l’tat. Un argumentaire qui ressemble celui utilis pour justifier le contrle dfaillant de NLLogistique Rouen.

Mais si la faute de l’exploitant est claire, l’ignorance des services de l’tat pose aussi question s’agissant d’un entrept d’une telle surface que France Logistique avait lou ds 1999, immdiatement aprs la fermeture de Fralib, filiale du groupe Unilever, selon les informations de Robin des bois. La plaie des entrepts mconnus et passs sous les limites de dtection des services de l’tat et des maires en Normandie est toujours ouverte. Le brult du quartier Caucriauville dans les hauteurs du Havre est une nouvelle preuve de la myopie des lus et des pouvoirs publics , avait ragi l’association deux jours aprs le sinistre.

Le prfet a rattrap son ignorance en imposant, le 30octobre 2020, la liquidatrice de la socit France Logistique (la liquidation judiciaire avait t prononce le 20mars 2020) des prescriptions d’urgence la suite du sinistre. Une partie de ces mesures n’ayant pas t respectes, notamment l’inventaire des produits stocks dans le btiment incendi et la mise en scurit du site, le prfet a pris, le 24novembre 2020, un arrt de mise en demeure. Robin des bois indique avoir port plainte contreX la mme poque auprs du procureur de la Rpublique du Havre. Dans sa rponse l’interpellation de l’association, le prfet avait galement indiqu envisager des suites pnales en fonction des investigations complmentaires, notamment concernant les carts rglementaires par rapport au classement du site.

Le constat est clair, conclut Robin des bois aprs ses investigations. L’vnement catastrophique et emblmatique de Lubrizol et Normandie Logistique, Rouen et Petit-Quevilly dans la nuit du 26 septembre 2019, n’a pas dclench chez les dtenteurs de substances combustibles et inflammables des contre-mesures suffisantes pour enrayer les feux et leurs consquences environnementales et conomiques.

Grave incendie dans l’usine Lubrizol de Rouen classe Seveso seuil haut (article paru le 26/09/2019) Un incendie, qui mobilise plus de 200 pompiers, s’est dclar au sein de l’usine Lubrizol Rouen vers 2h40 ce jeudi 26 septembre. Le feu a t teint le vendredi 27 septembre au matin. Cet tablissement est class « Seveso seuil haut » et relve g… Lire la news
Lubrizol: l’externalisation du stockage pose question (article paru le 07/10/2019) La prfecture a rvl que des tonnages supplmentaires de produits dangereux avaient brul dans l’entreprise voisine, Normandie Logistique. L’absence de classement de cette dernire et l’externalisation du stockage par Lubrizol posent question. Lire la news
Post-Lubrizol: la rglementation renforce, l’implantation des entrepts assouplie (article paru le 29/09/2020) Un an jour pour jour aprs l’accident de Rouen, les textes rglementaires renforant la scurit sur les sites industriels sont publis. Mais le Gouvernement assouplit dans le mme temps l’implantation des entrepts. Lire la news
Note Tlcharger le Bilan de la prvention des risques industriels et naturels en le-de-France Plus d’infos
Note Consulter les rsultats de l’enqute de Robin des bois Plus d’infos
Note Direction rgionale et interdpartementale de l’environnement, de l’amnagement et des transports

Article publi le 28 septembre 2021

Share this article

Recent posts

Popular categories

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici