Free shipping on any purchase of 75$ or more!

jeudi, juillet 7, 2022

Dinde de Noël, pain… au Royaume-Uni, des pénuries faute de travailleurs

-

Anaïs Cordoba, édité par Manon Fossat
09h19, le 27 septembre 2021

Depuis le Brexit, toute l’économie du Royaume-Uni est en souffrance. Le pays manque de main d’œuvre, notamment de chauffeurs routiers pour transporter les marchandises. Et si le gouvernement compte rappeler certains travailleurs européens, la mesure risque de ne pas être suffisante dans certains secteurs. 

C’est une des conséquences du Brexit : le Royaume-Uni manque cruellement de main d’œuvre, notamment de chauffeurs routiers pour transporter l’essence ou pour alimenter les supermarchés. Le gouvernement de Boris Johnson a donc décidé de rappeler certains travailleurs européens qui occupaient ces emplois et ont déserté l’île depuis. Environ 10.500 visas de travail vont être délivrés pour trois mois. 

La moitié d’entre eux ira aux chauffeurs routiers, soit 5.000 visas valables jusqu’à Noël. Mais pour le secteur du fret au Royaume-Uni, cette mesure est une goutte d’eau dans l’océan, comme l’explique un patron interrogé dimanche à la télévision britannique. « C’est trop peu, trop tard. Selon notre association professionnelle, 25.000 chauffeurs routiers ont quitté le pays en fin d’année dernière et ne sont pas revenus. Pourquoi le gouvernement octroie-t-il seulement 5.000 visas et non pas 25.000 ? », s’interroge-t-il. 

Des citrouilles qui ne seront pas livrées à temps

Et la réaction est la même du côté de la Chambre de commerce britannique, qui accuse le gouvernement de ne pas avoir assez préparé l’après-Brexit. « Certaines de nos entreprises ne peuvent pas livrer à temps leurs citrouilles dans les magasins pour Halloween. Dans certains supermarchés, il n’y a plus de pain. Et tout ça est lié à l’absence totale de plan de transition entre la libre circulation et notre situation actuelle », assure l’une de ses représentantes.

Les autres 5.500 visas sont destinés à recruter des travailleurs pour les élevages de volailles. Mais ces éleveurs en manque cruel de main d’œuvre depuis le Brexit ont prévenu que malgré cette mesure, une pénurie de dindes à Noël était attendue.

Share this article

Recent posts

Popular categories

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici