Free shipping on any purchase of 75$ or more!

mercredi, juin 29, 2022

le SPD vainqueur, la bataille pour une coalition commence

-

Hélène Kohl, édité par Manon Fossat
06h48, le 27 septembre 2021

Selon les premières estimations des élections fédérales en Allemagne, le parti social-démocrate (SPD) est arrivé en tête dimanche avec 25,7% des voix. Il est suivi de près par la CDU, le parti conservateur, avec 24,1% des suffrages. Des résultats serrés, qui tiennent les deux candidats Olaf Scholz et Armin Laschet dans un mouchoir de poche.

Le parti social-démocrate a remporté les élections législatives en Allemagne marquant ainsi la fin de l’ère Merkel avec 25,7% des suffrages, devançant d’une courte tête les conservateurs, selon un décompte officiel provisoire annoncé tôt lundi matin par la commission électorale fédérale. Le camp conservateur de la CDU-CSU recueille 24,1% des voix, le plus mauvais résultat de son histoire, tandis que les Verts arrivent en troisième position avec 14,8% suivis par le parti libéral FDP avec 11,5%. 

Après la bataille des urnes en commence donc une autre, lundi : celle des tractations avec les autres partis. Car la dernière fois que l’Allemagne a connu un score aussi serré remonte à 2005, lorsque Angela Merkel est devenue chancelière. Pendant toute la soirée électorale, Gerhard Schröder avait alors revendiqué la victoire. Mais seize ans plus tard, le rapport de force se trouve inversé.

Une victoire disputée

Il faut pour autant rester prudent. Comme pressenti pendant la campagne, tout va se jouer lors les négociations de coalition qui vont s’ouvrir dans les prochains jours. Deux majorités semblent possible, dans les deux cas avec les libéraux et les Verts, qui semblent tout à fait prêts à travailler ensemble. Soit avec Olaf Scholz comme chancelier, soit avec Armin Laschet. C’est le point qu’il faudra trancher.

Le vote des Allemands est par ailleurs tout à fait fidèle à l’ambiance générale de la campagne. Il régnait ces dernières semaines dans le pays un sentiment de gratitude pour le travail d’Angela Merkel et la population a cherché de la continuité, votant ainsi au centre. Cependant, cette dernière souhaite également un coup d’accélérateur pour moderniser le pays et c’est la raison pour laquelle elle a donné un mandat aux libéraux et aux Verts. L’Allemagne a donc voté pour le changement… mais dans la continuité. 

Share this article

Recent posts

Popular categories

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici