Free shipping on any purchase of 75$ or more!

samedi, août 13, 2022

les États-Unis vont donner 500 millions de doses de vaccin supplémentaires

-

Les États-Unis vont acheter et distribuer aux pays en développement 500 millions de doses supplémentaires du vaccin Pfizer contre le Covid-19, portant à plus de 1,1 milliard au total le nombre de doses que Washington a promis de donner, ont indiqué mercredi de hauts responsables de l’administration américaine. Le président américain Joe Biden veut par ailleurs fixer « un objectif ambitieux », à savoir que chaque pays, y compris les plus pauvres, « atteigne 70% de vaccinations » d’ici un an, au cours d’un sommet virtuel qu’il présidera dans la journée, ont précisé ces sources.

L’annonce doit être faite officiellement mercredi par le président américain Joe Biden lors d’un sommet virtuel qu’il organise sur la lutte contre la pandémie. « C’est un immense engagement des Etats-Unis. Pour chaque dose que nous avons administrée dans ce pays, nous en donnons trois à d’autres pays », ont insisté ces sources. Les vaccins seront achetés à prix coûtant, et acheminés via le mécanisme international Covax, selon les hauts responsables. À ce jour, les États-Unis ont déjà expédié environ 160 millions de doses à plus de 100 pays différents.

Un humain sur quatre vacciné au moins une fois

Le sommet de mercredi doit durer quatre heures et rassembler, virtuellement, des responsables de plus de 100 pays, selon les hauts responsables, qui n’ont pas donné plus de détails sur l’identité des participants. Joe Biden veut, lors de cet événement, « un objectif ambitieux », à savoir que chaque pays, y compris parmi les plus pauvres, « atteigne 70% de vaccinations », avant la prochaine Assemblée générale des Nations Unies, c’est-à-dire dans un an. Selon le décompte de OurWorldInData par exemple, à l’heure actuelle 43,5% de la population internationale a reçu au moins une dose de vaccin.

Mais ce chiffre, tiré vers le haut par la course à la vaccination des pays développés, cache des inégalités gigantesques puisque la proportion tombe à 2% seulement dans les pays les plus pauvres. « Ce sommet a pour ambition de décréter le début de la fin de la pandémie », selon les sources américaines, « cela va demander beaucoup de travail. » « Les États-Unis font leur part et augmentent leurs efforts une nouvelle fois. Mais nous ne pouvons pas faire cela tous seuls », ont-elles indiqué.

Plus de 4,7 millions de morts

La pandémie du nouveau coronavirus a fait plus de 4,7 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP. L’OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé.

L’organisation mondiale de la santé n’a de cesse d’exhorter les pays riches à distribuer davantage de vaccins aux populations vulnérables des pays les plus pauvres, plutôt que de fournir des rappels (doses « boosters ») à leurs propres ressortissants, ce qu’envisage l’administration Biden.

Share this article

Recent posts

Popular categories

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici