Free shipping on any purchase of 75$ or more!

dimanche, juin 26, 2022

Décisions de justice, critères d’entrée sur le territoire, vaccination… l

-

Plusieurs annonces ont été faites par le président du gouvernement, Louis Mapou ce mercredi après-midi. La délibération rendant obligatoire la vaccination des passagers qui embarquent à destination de la Nouvelle-Calédonie a été adoptée ce matin en collégialité. Elle devra être examinée au Congrès.

Medriko Peteisi et Alix Madec

Publié le 18 août 2021 à 16h39,

mis à jour le 18 août 2021 à 17h02

Réuni en collégialité ce mercredi, le gouvernement à travers la voix de son président Louis Mapou, annonce travailler sur la possibilité de la réouverture du territoire, à compter du 31 décembre prochain. « On ne restera pas éternellement fermés, il faut que les Calédoniens le sachent », lance le président du gouvernement.

« Les décisions de justice, ouvrent des brèches dans notre dispositif »

Le président du gouvernement est tout d’abord revenu sur les nombreuses décisions de justice permettant à certaines personnes confinées en septaine ou en quatorzaine dans un hôtel, de sortir avant la fin de leur confinement. « Ces décisions de justice, ouvrent des brèches dans notre dispositif sanitaire, qui nous a permis d’être là où nous sommes aujourd’hui », précise Louis Mapou. 

Dans le cadre de la consolidation du Sas sanitaire, le gouvernement ainsi que l’État réaliseront un pourvoi en cassation, contre les précédentes décisions de justice. Si les décisions de justices se multiplient, « le gouvernement collégial n’a pas exclu, la possibilité de suspendre les vols », poursuit le président. 

Réexaminer les critères d’entrée sur le territoire

Les critères constituant les listes de personnes qui doivent arriver sur le territoire, vont être réexaminés. Des prérequis, qui seront présentés en collégialité la semaine prochaine. « Je fais allusion à tous ceux qui relèvent des motifs impérieux et à ceux qui peuvent ressembler à des passe-droit », précise le président du gouvernement. 

De son côté, la délibération qui rend obligatoire la vaccination des passagers embarquant pour la Nouvelle-Calédonie a été adoptée ce mercredi matin. Elle devra être présentée au Congrès.

Vaccination obligatoire, « ce n’est plus un sujet tabou »

À ce jour, 32,41% de la population dite vaccinale a reçu au moins une dose de vaccin. « C’est trop peu », regrette le président de l’exécutif. « Nous avons reçu ce matin le groupe d’experts, en collégialité. Il nous a dit qu’il fallait qu’on s’approche du seuil de 50% de taux de vaccination, pour amortir le choc, en cas d’introduction du virus en Nouvelle-Calédonie », explique Louis Mapou.

L’objectif à terme, est d’atteindre les 75% de la population vaccinée. « Si le 31 décembre doit être la deadline pour tout le monde, il faut se précipiter pour aller se faire vacciner », martèle le président de l’exécutif.

Autre engagement étudié, celui de rendre obligatoire la vaccination, à l’ensemble de la population Calédonienne. « C’est une discussion qui est ouverte. Ce n’est plus un sujet tabou », ajoute Louis Mapou. Le Congrès, durant la commission Covid-19 tenue ce mardi, s’est interrogé sérieusement sur cette perspective. 

Solidarité dans la région

Face à l’épidémie, la solidarité s’organise dans la région, au total, 30 Calédoniens ont répondu à l’appel du gouvernement, pour venir en aide à la Polynésie française. Le gouvernement collégial, prévoit également d’envoyer 6 000 doses de vaccin Moderna à Fidji, en solidarité. 

Share this article

Recent posts

Popular categories

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici