Free shipping on any purchase of 75$ or more!

jeudi, juin 30, 2022

La mthode Miyawaki pour doper la cration de fort

-

Cette mthode, cre par un clbre botaniste japonais, fait des mules en France. Elle permettrait de crer des forts natives 10 fois plus rapidement que la formation naturelle d’une fort. Reportage Toulouse, en plein centre urbain.

Le botaniste Akira Miyawaki est clbre au Japon et commence peu peu largir sa notorit travers le monde, notamment dans les grands centresurbains,en mal de nature.

Cet experten biologie vgtale et professeur l’universit nationalede Yokohama, serait l’origine de la cration de 1 300 micro-forts, sur des sites industriels et en zone urbaine ou le sol est dgrad avec une terre pauvre, voir pollue. Une approche qui sduit de plus enplus d’acteurs.

Le principe de base consiste dans un premier temps rendre le sol fertile, puis planter trois plants par mtre carr en respectant un pourcentage spcifique entre les arbres de haute taille, de moyennetaille, les arbustes et les buissons, pour crer plusieurs strates qui auront diffrents besoins d’ensoleillement. Cette densitest cense permettre de faciliter les changes racinaires, bnfiques pour leur croissance. Aussi, il faut bien choisir les espces, locales et rsilientes et les diversifier au maximum. Choix des plants, mthode de fertilisation des terres, arrosage, bnfices environnementaux attendus sur la biodiversit, lacapture du CO2, lacration d’un micro-climat,regardez le reportage sur la plantation d’une micro-fort Toulouse dans l’enceinte de l’Universit Paul Sabatier.

Le projet de micro-fort de l’Universit de Paul Sabatier Toulouse

Le collectif Micro-forts Toulouse, ne de l’association Toulouse en Transition, a cr une premire micro-fort en 2019. Fort de sa premire exprience, elle a reu des subventions de la rgion Occitanie pour essaimer et accompagner ce type d’initiative auprs de porteurs de projet volontaires. Aujourd’hui, une dizaine de projets se dveloppent dont celui de l’Universit Paul Sabatier port notamment par Florent-Xavier Gadea, responsable des jardins agro-cologiques de l’Universit et Enzo Michel, volontaire en service civique.

L’intrt de cette ralisation, au cœur d’une universit, estqu’elle sera scrute la loupe par des scientifiques. Des parcelles tmoins sans aucune intervention humainesont accoles lamicro-fort. Elles vont permettre de comparer la biodiversit, la capturedu CO2,les tempraturesExplications dans le reportage vido avec Christophe Andalo, enseignant chercheur au laboratoire volution et diversit biologique de l’Universit Paul Sabatier. Ces analyses sontimportantes. Car siles porteurs de projets, la plupart du temps des citoyens, sont trs enthousiastes l’ide de pouvoir contribuer la lutte contre le rchauffement climatique ou la perte de la biodiversit, la communaut scientifique, elle, porte un regarde plutt mitige sur la communication qui est faite autour de la mthode miracle de Miyawaki. Arguant qu’une fort native doit mettre du temps se mettre naturellement en place pour crer un vritable quilibre cologique.

Les lves des diffrentes promotions pourront ainsi participer l’analyse des donnes scientifiques sur le long terme et contribuer la validation ou non de cette mthode.

Article publi le 13 aot 2021

Share this article

Recent posts

Popular categories

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici