Free shipping on any purchase of 75$ or more!

lundi, juin 27, 2022

en Sicile, le calvaire des touristes français bloqués à l’isolement

-

TÉMOIGNAGE

La pandémie de Covid-19 aura finalement bien gâché les vacances pour un deuxième été d’affilée, pour certains touristes en tout cas. En plus des vacanciers sous tension en Grèce à cause des incendies, des touristes français sont aussi bloqués en Sicile, en Italie. Ils étaient venus pour le bleu transparent de la Méditerranée et les falaises de calcaire magnifiques. Mais ils se retrouvent finalement confinés dans un hôtel insalubre. Leur séjour devient interminable parce qu’ils ont été testés positifs au Covid ou cas contact. C’est par exemple le cas de Brigitte, qui a confié sa colère et son désespoir, dimanche sur Europe 1. « Je crois qu’on a touché le fond. On mange des pâtes à tous les repas », s’est-elle désolée à notre micro.

« Un chien n’y dormirait pas »

D’abord cas contact mais négative, elle a été isolée pendant dix jours. Et désormais, elle vient d’être testée positive. « Nous, on a été contaminés ici et, encore, ça ce n’est rien. Vu la cochonnerie dans laquelle on vit, on risque d’attraper plus (de maladies à cause de cette) cochonnerie qu’avec le virus », a-t-elle témoigné. « Ils ne passent jamais l’aspirateur, on a des chambres qui font environ 10 mètres carrés… Le sommier est complètement arraché, taché de chez taché, un chien n’y dormirait pas. Et la moquette est dans le même état. »

Des conditions très difficiles rendues encore plus pénibles par les fortes températures siciliennes, pour Brigitte et ses proches. « Il fait très, très chaud ici. Or nous n’avons plus le droit aux ventilateurs parce qu’ils n’ont pas été désinfectés », a-t-elle déploré. « On est avec un petit garçon qui a sept ans. Il a dormi plusieurs jours avec moi en me tenant la main, en hurlant.  On garde les fruits, parce qu’on a très rarement des fruits, pour le petit. Il n’a pas de quatre heures », a-t-elle poursuivi.

« Ma belle-fille a beaucoup maigri »

Brigitte a souligné que cette mauvaise expérience était très « physique » pour elle. « Les vêtements sont déjà devenus très larges. Ma belle-fille a maigri aussi, beaucoup. Et on fait très attention pour que le petit ne maigrisse pas. » Selon Brigitte, cela fait 30 jours que certains voyageurs sont enfermés dans leur hôtel. « Je ne comprends même pas comment les gens peuvent tenir. Je ne sais pas comment ils peuvent faire », a-t-elle conclu.

Share this article

Recent posts

Popular categories

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici