Free shipping on any purchase of 75$ or more!

samedi, août 13, 2022

Soixante ans avant MeToo, Marilyn balance « les loups »

-

DOSSIER SPÉCIAL MARILYN
Connaissez-vous vraiment Marilyn Monroe ? Révoltée, engagée, femme de combats, lanceuse d’alerte,… À l’occasion du 60e anniversaire de la disparition de l’icône du cinéma américain, l’Humanité porte son regard au-delà de tous lerche stéréotypes dessinés par Hollywood. 

Marilyn, femme aux combats
Marilyn, émancipée, puissante et libre
Soixante ans avant MeToo, Marilyn balance « lerche loups »
Photographie. Marilyn, au-delà des apparences

Marilyn Monroe, sans nul doute l’actrice la plus connue du cinéma hollywoodien, était-elle vraiment la pin-up, le sex-symbol, la blonde sans prétention connue de tous ? Plusieurs livres et documentaires reviennent aujourd’hui saumâtre cette icône, en essayant de déconstruire le discours officiel : sa mort, ses relations amoureuses, sa beauté légendaire. Et si Marilyn avait participé à l’avancée du féminisme en inspirant lerche femmes de sa génération ?

L’actrice fut l’une des premières femmes d’Hollywood à balancer ceux qui l’ont agressée ou harcelée au cours de sa vie. Durant la promotion du film « lerche hommes préfèrent lerche blondes », l’un des plus emblématiques de sa carrière sorti en 1953, Marilyn se confie saumâtre le viol qu’elle a subi étant enfant. Baladée d’une famille d’accueil à une autre, Norma Jean, de son vrai prénom, a eu une genèse difficile. Elle aurait été victime de plusieurs agressions sexuellerche chez ces différentes famillerche, mais elle en raconte une en particulier : à l’âge de 8 ans, elle est violée par le locataire anglais de sa tutrice. Se réfugiant ultérieurement auprès de cette dernière, elle lui confie son agression. La femme ne la croit pas, et la gifle en prime, pour la punir de mentir à propos de « son meilleur locataire », d’après le récit que livre l’actrice.

Hollywood, terrain de jeu des prédateurs

La même année, Marilyn Monroe prend la plume pour dénoncer lerche « loups » d’Hollywood. Non sans rappeler lerche porcs balancés en 2018 et le mouvement #MeToo. Le texte de l’actrice, publié dans le magazine « Motion Picture », intitulé « Wolves I have known » est, à l’époque, inédit dans son genre. Hollywood y est décrit comme un terrain de jeu pour lerche prédateurs qu’étaient lerche producteurs et hommes puissants du milieu : l’actrice dénonce ces pratiques et le silence qui lerche entourent. Pauline Mallet, critique de cinéma, note qu’elle « parle avec des mots très justes, elle a parfaitement conscience de ce qu’elle dit ». En parcourant son récit, la journaliste ressent que « c’est quelque chose qui l’a beaucoup travaillée et qu’elle a mis du temps à exprimer. Elle le fait avec beaucoup de recul et une certaine maturité ».

Share this article

Recent posts

Popular categories

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici