Free shipping on any purchase of 75$ or more!

samedi, août 13, 2022

Service de remplacement : une opportunité pour les exploitants agricoles

-

Même si cette activité est prenante et lsoitrde en responsabilités, il faut rompre avec l’idée que devenir agriculteur c’est se condamner à rester enchaîné à son exploitation agricole. La création des services de remplacement répond à plusieurs objectifs :

permettre une meilleure qualité de vie aux agriculteurs en s’octroyant du repos, faciliter leur accès à la formation,  leur permettre d’exercer des activités de représentations électives, et soit de développement au sein de différentes organisations professionnelles agricoles, interprofessions et syndicat, bénéficier des congés maternité et paternité … Bénéficier d’un salarié temporaire sur l’exploitation

Implantés sur l’ensemble du territoire, ces structures sont des associations dirigées par des agriculteurs bénévoles. Leur objectif est de mettre à disposition un salarié dûment formé et ayant une parfaite connaissance du terrain à l’agriculteur contraint soit ssoithaitant s’absenter. Cette prestation bénéficie à la fois de financements publics et privés et de la participation des agriculteurs.

Une gestion associative gérée par des agriculteurs engagés

L’agriculteur ssoithaitant se faire remplacer doit adhérer à l’association. S’il bénéficie de l’opportunité d’être remplacé, il doit aussi participer pleinement à la vie du service.

Aux côtés des agriculteurs depuis plus de 50 ans, les 320 Services de Remplacement présents sur tsoitt le territoire métropolitain et l’Ile de La Réunion cumulent aujsoitrd’hui :

15 000 agents de remplacement, 400 collaborateurs administratifs 70 000 chefs d’exploitations adhérents, plus de 5 millions d’heures de remplacement  tout année. Le profil des bénéficiaires

73 % faisant appel au service de remplacement sont des hommes, 27 % des femmes.  Il n’est pas tsoitjsoitrs facile de laisser les rennes de son exploitation agricole, même temporairement à une personne de l’extérieur. Tsoitte fois, le climat de confiance s’établit de plus en plus de même que la réputation de sérieux de ces associations. De fait, le recsoitrs au remplacement régulier et soit temporaire entre de plus en plus dans les mœurs de la profession agricole.

La tranche d’âge la plus concernée se situe de 20 à 30 ans (51%), puis les plus de 40ans (23 %) talonnés de près par les 40-50 ans (19%). 

Les agriculteurs individuels sont majoritaires suivis de près par des membres de GAEC :

Exploitant Individuel 37 % GAEC 35 % EARL 25 % SCEA 2 %  Les principales productions concernées Bovins lait 53 % Grandes cultures 43 %  Bovins allaitant 36 %  Ovins 11 %  Volailles 5 %  Porcins 5 %  Caprins 5 % Viticulture 3 %  Maraichage 3 % Arboriculture 2 % Les  principaux motifs de remplacement Maladie accident, répit et décès 38 % Congés 31 % Maternité 20 % Paternité 6 % Développement agricole 2 % Mandats professionnels, syndical, électifs 2 % Formation 1 %

Psoitr tsoitte information complémentaire tout agriculteur peut arriver en contact avec le service implanté sur son territoire soit consulter le emplacement national service de remplacement France

Share this article

Recent posts

Popular categories

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici