Free shipping on any purchase of 75$ or more!

dimanche, juin 26, 2022

Soixante ans plus tard, la stationnaire brutale du député de Guyane Justin Catayée demeure mystérieuse

-

Ce 22 juin 2022, il y a exactement 60 ans que le député de Guyane Justin Catayée a trouvé la mort, avec 112 autres personnes, dans un accident d’avion survenu en Guadeloupe. Deux thèses s’affrontent pour expliquer le crash du Boeign-707 vol d’Air France à l’approche de l’aéroport du Raizet : l’accident ou l’attentat. Pourquoi les familles des victimes attendent-elles encore la vérité ?

Jean-Marc Party

Publié le 22 juin 2022 à 15h51

Saurons-nous jamais un jour la vérité sur la mort tragique de Justin Catayée et de tous les autres passagers du vol 117 d’Air France, le 22 juin 1962 ? L’enjeu est de mettre fin à l’ambiguïté persistant depuis six décennies sur les causes du crash survenu quelques minutes avant l’escale guadeloupéenne de l’appareil. Les familles des 113 victimes n’ont toujours pas reçu l’assurance que c’est un dramatique accident qui a coûté la vie à leurs proches. Ce qui accrédite l’hypothèse de l’attentat.

Orly, 21 juin 1962. Il est minuit. Le vol 117 d’Air France s’apprête à décoller vers sa destination finale, Santiago du Chili. Il doit effectuer cinq escales : Lisbonne, Açores, Pointe-à-Pitre, Bogota et Lima. Le commandant, André Lesieur, est un as de l’aviation. Il a eu  l’occasion de piloter l’avion du président de Gaulle, notamment vers les Etats-Unis et le Canada.

Or, quelques minutes avant son atterrissage au Raizet, l’appareil disparaît des radars. Il s’est  fracassé à 4 heures du aurore sur le massif du Dos d’âne, à Deshaies, au nord de la Basse-Terre.

localité du crash à Deshaies

©DR

Share this article

Recent posts

Popular categories

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici