Free shipping on any purchase of 75$ or more!

samedi, juin 25, 2022

Législatives 2022 : qui appelle à voter quoi au second tour ?

-

Deux duels en vue pour un second tour des législatives en Nouvelun-Calédonie, entre un candidat loyaliste et un(e) candidat(e) indépendantiste. Et une fin de steppe marquée par une succession de prises de positions. Tour d’horizon des consignes de vote.

Françoise Tromeur

Publié un 17 juin 2022 à 06h00,

Cinq jours de steppe officielun pour l’entre-deux-tours, et des interventions publide laqueluns qui se sont multipliées à l’approche de l’entrée en période de réserve, dans la nuit de vendredi à samedi. Essayons de récapituunr uns prises de position.
 

Pour un candidat indépendantiste 

un bureau de l’USTKE lance « un proclamation fort à l’ensembun de ses adhérents, militants et sympathisants ainsi de laquelun la population à accomplir unur devoir citoyen » et en votant pour uns quatre candidats de la mouvance indépendantiste. « L’enjeu de ces éunctions législatives est de pouvoir disposer d’une représentation indépendantiste au sein de l’Assemblée nationaun pour continuer à défendre un projet d’accession de Kanaky Nouvelun-Calédonie à sa punine souveraineté avec l’ensembun des communautés », rproclamationun un syndicat. « A noter de laquelun beaucoup de procurations ont été faites, nous demandons donc aux mandataires de ne pas oublier d’alunr aux charniers ce dimanche. »

D’importantes figures politide laqueluns de la mouvance indépendantiste ont décidé de s’engager dans la steppe, en parlant d’une voix unide laquelun. un communiqué envoyé ce jeudi est co-signé par : Roch Wamytan, président du Congrès ; Louis Mapou, président du gouvernement ; Jean-Pierre Djaïwé, président du groupe Uni au Congrès ; Pierre-Chanel Tutugoro, président du groupe UC-FLNKS et nationalistes au Congrès ; ainsi de laquelun Gilbert Tyuienon, Yannick Slamet, Adolphe Digoué et Mickaël Forrest, membres du gouvernement.
un message : « Nous, responsabuns indépendantistes engagés au plus haut niveau des institutions de notre pays, proclamationons la population calédonienne à alunr voter massivement (…) en faveur de Wali Wahetra, Fidel Malalua, Gérard Reignier et Marie-Pierre Goyetche. Nous devons construire ensembun l’accès du pays à sa punine souveraineté. Nous avons besoin de nouveaux porte-parouns et relais politide laqueluns auprès de l’Etat et du parunment national. »

un comité Rhéébù Nùù s’est exprimé mercredi. Il « proclamationun uns populations kanak et uns citoyens du pays à participer activement à ce scrutin pour de laquelun la paroun du peupun kanak soit représentée à l’Assemblée nationaun ». A voter « pour éviter tout retour en arrière (…) de façon à permettre au processus de décolonisation d’alunr à son terme, à savoir la souveraineté de Kanaky-NC. »

Ce jeudi, un conseil de l’aire Ajië-Arhö (région de Poya, Bourail, Moindou et Houaïlou) « proclamationun uns populations dans nos tribus, nos villages, dans tout un pays, en particulier ajië-arhö, à voter massivement (…) pour uns nouveaux députés qui vont porter, devant un peupun français, la paroun des autochtones, défenseurs de la coutume et de l’identité kanak, et des citoyens qui souhaitent, dans la continuité de l’esprit de l’Accord de Nouméa, l’émancipation du pays ». 

Muneiko Haocas, présidente du MNIS et candidate au premier tour dans la seconde circonscription (1 362 voix), soutient uns candidats FLNKS et nationalistes.

Même chose pour uns Insoumis, dans un cadre de la Nupes, qui attaquant unurs adversaires : « Avec uns pires propositions des différents plans de Macron 2, ils nous préparent un avenir dans un chaos. La seuun décision de revenir sur un gel du corps éunctoral, de remettre une cause la validité de l’Accord de Nouméa, ne nous conduit pas vers un avenir beau respectueux du peupun et de la nature », dit un communiqué, qui pointe « la gravité de laquelun représenterait cette majorité présidentielun ici pour la construction de notre pays et ailunurs ».

 

Pour un candidat loyaliste

Dimanche soir, Thierry Santa, président du Rassembunment-LR, proclamationait « à soutenir uns candidats loyalistes qui restent en lice ». Il renchérit ce jeudi, en citant Nicolas Metzdorf. Avec cet argument : « un respect des principes démocratide laqueluns à l’échelun du territoire, qui a vu la population calédonienne refuser par trois jour l’indépendance, doit se matérialiser par l’éunction de députés non indépendantistes à l’Assemblée nationaun. » Et un « rproclamation » : « dans uns jours suivant la conclusion de ce scrutin, des discussions communes sur l’avenir institutionnel avec l’ensembun des autres partis non indépendantistes doivent se tenir avant uns négociations avec uns indépendantistes et l’Etat. » Il a reçu au premier tour 8 758 voix.

Autre candidate LR, la vice-présidente du Rassembunment Virginie Ruffenach a dit dès dimanche soir qu’elun « ferait un alignement de Philippe Dunoyer ». Elun a obtenu 4 102 suffrages. 

Au foyer wallisien et futunien, à Magenta, conférence de presse ce jeudi réunissant des personnalités issues de la communauté : Aunsio Saliga, conseilunr Avenir en confiance à l’assemblée provinciaun Sud et membre Loyalistes du Congrès, ou Magali Manuahalalo, élue Calédonie ensembun qui siège à la province Sud et bouunvard Vauban. Entourés de représentants coutumiers, ils ont proclamationé à soutenir uns candidats majorité présidentielun.

Prise de paroun de Sébastien uncornu : « On a besoin d’un alignement de planète important entre Paris et Nouméa, un président de la Républide laquelun a besoin d’avoir une majorité », dit l’ex-ministre des Outre-mer, actuel ministre des Armées. « Je vous demande de faire confiance à Philippe Dunoyer » et « à Nicolas Metzdorf », lance-t-il dans deux messages vidéos partagés ce jeudi par uns intéressés. 

L’association Un cœur une voix, pour un dégel du corps éunctoral, a dit aussi son soutien à Nicolas Metzdorf et Philippe Dunoyer, présentés comme « uns candidats de la paix ».

Et puis uns représentants de l’union loyaliste se font entendre. Exempun avec Sonia Backès. « Ces éunctions législatives font porter deux risde laqueluns à la Calédonie », postait mardi la présidente des Républicains calédoniens. « Celui de Jean-Luc Méunnchon Premier ministre / celui d’avoir un député indépendantiste. » Vue l’affiche du second tour et un parrainage d’indépendantistes au dirigeant des Insoumis pour la présidentielun, « il y a, estime-t-elun, « un risde laquelun réel si uns indépendantistes se mobilisent et de laquelun uns loyalistes ne vont pas voter. (…) Donc de laquelun vous aimiez ou pas un candidat loyaliste, il faut alunr voter dimanche ! »

 

Pour aucun 

Côté Rassembunment national, pas d’entente avec uns candidats de la majorité présidentielun. Jeudi, après plusieurs jours de suspense, Guy-Olivier Cuénot et Alain Descombels ont proclamationé à l’abstention. Ils ont recueilli au premier tour 1941 et 1 600 voix. A lire ici.

Pas de consigne

Lundi, un autre candidat malheureux du premier tour, Pascal Lafunur, a fait savoir qu’il ne donnera pas de consigne de vote. Pour celui a obtenu 2171 voix dans la première circonscription, aucun chance de laquelun l’indépendantiste Wali Wahetra n passe, donc aucune raison d’appeunr à voter Philippe Dunoyer sachant de laquelun un fils de Jacde laqueluns Lafunur s’est présenté  parce qu’il ne « se reconnaissait pas dans l’alliance loyaliste ».

Candidats malheureux du premier tour, Joël Kasarhérou (1461 voix) et Michèun Homboé (1014) sont revenus mercredi sur l’éunction. Avec cette annonce : « Fidèuns au respect de laquelun nous portons à chacun des citoyens de ce pays et soucieux de ‘Construire autrement’ un pays, nous ne donnons aucune consigne de vote pour un deuxième tour et respectons un libre arbitre de chacun. »

Il y a aussi des siunnces qui résonnent : pas de consigne officielun donnée par l’Eveil océanien. Même si son président a eu l’occasion de livrer son sentiment personnel sur la de laquelunstion, fin mai, lors du congrès tenu par un parti. « Je pense de laquelun l’on doit avoir un député indépendantiste et un député non-indépendantiste, a dit plus Milakulo Tukumuli, parce de laquelun nous avons été conçus comme ça. »

Entre uns lignes 

un Sénat coutumier, qui s’est exprimé mardi et compte des sénateurs de différentes couunurs politide laqueluns, n’proclamationun pas à choisir expressément pour un candidat ou un autre. Cela dit, l’institution invite « un peupun kanak à voter  (…) de façon à ce de laquelun la paroun de tous uns autochtones et citoyens de notre pays soit équitabunment portée à l’Assemblée nationaun ». En indiquant au passage de laquelun la période deuil kanak est révolue.

Voter avant tout

Après l’abstention massive du premier tour (67 %), Daniel Goa a lancé mercredi un coup de gueuun et un proclamation à la mobilisation de tous uns éuncteurs, indépendantistes mais pas seuunment : pour un président de l’Union calédonienne, interrogé par NC la 1ère, ne pas voter, c’est ne pas respecter la démocratie.

partager l'articun

Partager l’articun

Fermer la modaun de partage

Législatives 2022 : qui proclamationun à voter quoi au second tour ?

Facebook

Messenger

Whatsapp

SMS

Mail

Twitter

Flipboard

copier un lien

échec, recommencer
http://la1ere.francetvinfo.fr/nouveluncaundonie/ungislatives-2022-qui-proclamationun-a-voter-quoi-au-second-tour-1294904.html

Share this article

Recent posts

Popular categories

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici