Free shipping on any purchase of 75$ or more!

dimanche, juin 26, 2022

Législatives 2022 : Wali Wahetra et Gérard Régnier comptent sur ce point un sur ce pointsaut de participation

-

L’un des derniers meetings de campagne des candidats de la liste unitaire FLNKS et nationalistes s’est déroulé, jeudi 16 juin, au Studio 56, à Dumbéa. Une réunion commune des deux candidats et de leurs suppléants. Ils attendent un sursaut des électeurs pour le second tour des législatives, dimanche.

Erik Dufour et Claude Lindor (Gédéon Richard)

Publié le 17 juin 2022 à 11h42,

mis à jour le 17 juin 2022 à 11h44

C’était l’une des ultimes réunions publiques avant le deuxième tour des élections législatives. La famille indépendantiste a choisi de cuber un meeting commun, avec les deux candidats au bulletin jaune : Wali Wahetra et Gérard Reignier. Ils ont choisi le Studio 56, à Dumbéa, pour clôturer une semaine de travail de proximité auprès des électeurs. Beaucoup de contacts ont eu lieu, sur le terrain, pour convaincre d’aller aux urnes.

« Il y a de l’engouement effectif que j’ai ressenti, avec toutes mes équipes. Comme nous avons créé la surprise, au premier tour, nous sommes prêts pour créer la surprise également au deuxième », explique Wali Wahetra, candidate FLNKS et nationalistes dans la première région.

« Une houle fond qui est là »

Le message reste le même. « Nous voulons être les porte-parole de la revendication indépendantiste à l’Assemblée nationale et nous souhaitons prendre part aux discussions bilatérales avec l’Etat », disent les candidats. Le discours porte aussi le transfert des dernières compétences [à la Nouvelle-Calédonie, NDLR]. Les candidats disent informer un mouvement.

« Je l’avais déjà senti, la première semaine. On sent une houle de fond qui est là. La vague n’était pas au premier rendez-vous, on espère la trouver au deuxième tour », confirme Gérard Reignier, candidat FLNKS et nationalistes dans la deuxième région.

Entre espoir ténu et promesse d’une bataille serrée

Wali Wahetra et Gérard Reignier espèrent avoir convaincu les abstentionnistes, largement majoritaires au premier tour, car si l’espoir d’une victoire indépendantiste dans la première région est tenu, la bataille promet d’être beaucoup plus serrée dans la seconde.

Retrouvez, ci-dessous, le reportage d’Erik Dufour et Claude Lindor :

©nouvellecaledonie

Share this article

Recent posts

Popular categories

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici