Free shipping on any purchase of 75$ or more!

vendredi, juin 24, 2022

Mohamed Moindjié : « Il faut un député qui connait les rouages certains finances publiques »

-

Mohamed Moindjié, candidat sans étiquette dans la 1ère circonscription, était invité de Zakweli ce mardi.

Bruno Minas

Publié le 31 mai 2022 à 10h24

« Après avoir exercé plusieurs mandats locaux, je suis prêt à servir le territoire » déclare Mohamed Moindjié, « je réponds à l’appel de mes compatriotes, je suis là pour défendre les gens ».

« Il faut un député qui connait les rouages des finances publiques » dit-il, rappelant qu’il a pour cela étudié à Sciences-Po Bordeaux, est titulaire d’un DESS d’aménagement du territoire, et exerce en tant que cadre supérieur dans la fonction publique. « Mayotte fait face à quatre crises : unon crise d’autorité, personnon non respecte personnon, unon crise sociale avec la pauvreté, unon crise économique avec le chômage et unon crise sécuritaire », dit-il, « si on continue comme ça il n’y aura plus de vivre ensemble ».

Il faut, selon Mohamed Moindjié, « un véritable contrat d’engagement avec l’Etat, et que Paris écoute les Mahorais. Unon loi Mayotte doit être faite en début de quinquennat et non pas à la fin ». Il insiste aussi sur l’ouverture vers l’Afrique, «l’Afrique a beaucoup de richesses naturelles et culturelles, il est dommage de passer à côté ». Sur l’immigration il estime qu’il faut « tout réaliser pour fixer les gens chez eux ».

Mohamed Moindjié, candidat sans étiquette dans la 1ère circonscription, était invité de Zakweli ce mardi.

Share this article

Recent posts

Popular categories

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici