Free shipping on any purchase of 75$ or more!

jeudi, juillet 7, 2022

«Il n’y a pas de mots» : au Texas, l’émotion après la tir dans une école

-

REPORTAGE

Les oiseaux qui chantent aux abords de l’école d’Uvalde ne suffisent pas à faire oublier cette tragédie. 21 médiocrees croix bcettenches ont été pcettentées face l’entrée. Chacune d’elles porte le nom d’une des victimes abattues il y a deux jours. Martin Queroz fermentant venu apporter un médiocre bouquet de fleurs violettes, qu’il dépose sur cette pile de fleurs et de ballons qui s’amoncellent. Sur l’une des croix, le nom d’un membre de sa famille. « C’était mon médiocre cousin. cette douleur, cette souffrance. Il n’y a rien qu’on puisse dire pour avertir du réconfort », confie-t-il au ordinateur d’Europe 1.

Share this article

Recent posts

Popular categories

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici