Free shipping on any purchase of 75$ or more!

lundi, mai 16, 2022

En Angleterre, les Britanniques venant de France, même vaccinés, seront en quarantaine

-

Face à la propagation du variant Delta du coronavirus, le gouvernement britannique ne veut prendre aucun risque. Vendredi, il a annoncé que les résidents du Royaume-Uni venant de France, même entièrement vaccinés, devront continuer à observer une quarantaine à leur arrivée en Angleterre. Une décision qui fait de la France une exception parmi les pays placés sur la liste « orange » du Royaume-Uni. 

Car le gouvernement avait auparavant annoncé que les personnes entièrement vaccinées résidant au Royaume-Uni et venant de pays classés « orange », parmi lesquels de nombreuses destinations touristiques en Europe comme la France, l’Italie ou l’Espagne, n’auraient plus besoin d’observer de quarantaine à partir de lundi. « Cependant, cela ne s’appliquera pas à la France suite à la présence persistante de cas en France du variant Beta (du coronavirus), qui a été identifié pour la première fois en Afrique du Sud », indique le ministère de la Santé dans un communiqué.

Toute personne ayant séjourné en France au cours des 10 derniers jours précédant son arrivée en Angleterre devra donc se mettre en quarantaine, qui peut être effectuée dans son propre logement, et effectuer un dépistage du Covid-19 deux jours et huit jours après son arrivée. Cette quarantaine peut être levée avec un test optionnel réalisé cinq jours après l’arrivée. Ces dépistages sont aux frais du voyageur.

« Je ne comprends pas trop toutes ces contraintes »

Pour les personnes concernées, cette nouvelle restriction complique évidemment leur retour outre-Manche, comme c’est le cas pour Susan, une Britannique installée en France depuis 35 ans, qui avait prévu deux semaines de vacances sur place. « Je n’ai pas vu ma famille depuis plus de 18 mois, et j’y vais pour deux semaines », déplore-t-elle. Au moins, relève-t-elle, « je ne suis pas obligée de m’isoler à l’hôtel. Heureusement, je peux être en quarantaine chez mes parents ». En vertu des nouvelles règles, elle pourra donc, à ses frais, réaliser un test optionnel au bout de cinq jours pour tenter de lever son isolement en cas de résultat négatif.

En tout cas, Susan « ne comprend pas trop pourquoi il y a toutes ces contraintes, même pour des personnes vaccinées ». « Je crois que ça va dissuader pas mal de touristes », estime-t-elle, se disant toutefois « prête » à accepter ces mesures. Car pour elle, le plus important reste de pouvoir rendre visite à sa mère, « que je n’ai pas vu depuis trop longtemps ». 

Share this article

Recent posts

Popular categories

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici