Free shipping on any purchase of 75$ or more!

lundi, juin 27, 2022

Le pape François à Malte pour renouveler ses appels à la paix et à l’accueil

-

Le pape François est arrivé samedi à Malte pour une visite de deux jours dans l’archipel méditerranéen de Malte, où il devrait renouveler ses appels à la paix et à l’accueil au moment où des millions d’Ukrainiens affluent en Europe. L’avion du souverain pontife a atterri peu avant 10 heures (8 heures GMT) à l’aéroport de la capitale La Valette, selon les journalistes de l’AFP à bord. « Merci beaucoup de m’accompagner lors de ce voyage, qui est bref mais qui sera beau », a lancé le pape aux correspondants de presse.

Le troisième pape à visiter Malte

François, 85 ans, prononcera un premier discours devant les autorités et le corps diplomatique au palais présidentiel. L’après-midi, il rejoindra en catamaran Gozo (nord), l’une des trois îles habitées, où il présidera une prière au sanctuaire national de Ta’Pinu. Diminué par des douleurs à la hanche et au genou, il a dû utiliser pour la première fois samedi une plateforme élévatrice pour monter à bord de son avion au départ de Rome.

Après Jean Paul II en 1990 et 2001 et Benoît XVI en 2010, François est le troisième pape à visiter Malte. A la veille de sa visite, il s’est présenté en « pèlerin » marchant dans les pas de Saint Paul, patron de l’île, à la rencontre « d’une communauté chrétienne à l’histoire millénaire ». Si le catholicisme est toujours inscrit dans la Constitution maltaise, la religion a subi ces dernières années un net recul et le pape devrait encourager l’évangélisation dans un contexte de baisse des vocations.

Un discours attendu sur la corruption endémique

S’exprimera-t-il en filigrane sur la corruption endémique qui frappe le pays ? L’assassinat de la journaliste Daphne Caruana Galizia en 2017, qui a choqué le pays et le monde, a ravivé les accusations de laxisme autour de ce fléau. Sur le port de La Valette, les drapeaux jaune et blanc du Vatican flottent aux côtés de ceux de Malte. « Bienvenue, Pape François », peut-on lire sur des affiches. Ce voyage, son 36e à l’étranger depuis son élection en 2013, verra le jésuite argentin retrouver sa traditionnelle « Papamobile » pour saluer la foule.

Sur les routes de l’ancienne colonie britannique, le visage souriant du Saint-Père a remplacé les affiches électorales installées pour le scrutin de la semaine dernière, à l’issue duquel le gouvernement travailliste a remporté un troisième mandat. « Il est très admiré. Mais peut-être pas assez écouté… Il y a une grande différence entre l’admirer et appliquer ce qu’il dit », confie à l’AFP Simone Torpiano, retraité maltais de 80 ans. « Il va nous dire d’être plus accueillant, particulièrement envers les migrants… Pour une petite île, nous faisons déjà beaucoup mais il y a parfois un air de racisme basé sur la couleur » de peau, déplore-t-il.

Malte, une porte d’entrée des migrants en Europe

« Je pense qu’il est plus aimé (que Benoît XVI) car il est beaucoup plus proche des gens », estime pour sa part Jane Bianco, employée de nettoyage de 60 ans, alors que des dizaines de personnes se sont activées ces derniers jours pour finaliser les préparatifs. Situé entre la Sicile et la Tunisie, le plus petit Etat de l’Union européenne est une porte d’entrée en Europe des migrants sur la route de la Méditerranée. François, fervent défenseur des exilés et demandeurs d’asile, devrait y renouveler ses appels du pied à l’Europe, dans la lignée de son dernier voyage à Chypre et en Grèce.

« Malte est symbolique à plusieurs titres, (sa localisation) au barycentre de la Méditerranée, théâtre de la tragédie migratoire et pour l’île elle-même: une histoire de naufrages, de Saint Paul, de migrations, avec une symbolique religieuse très forte », explique à l’AFP Bernard Valero, ancien diplomate et expert du monde méditerranéen.

10.000 fidèles attendus à La Valette

Dimanche, le chef des 1,3 milliard de catholiques se recueillera dans la grotte de Saint-Paul – patron de l’île qui y fit naufrage en l’an 60, selon la tradition chrétienne – puis célèbrera la messe et l’Angelus à Floriana, près de La Valette, où quelque 10.000 fidèles sont attendus.

Il rencontrera aussi des migrants dans un centre d’accueil à Hal Far (sud). Lors de sa traditionnelle conférence de presse durant le vol le ramenant à Rome, il pourrait notamment s’exprimer sur la guerre en Ukraine, dont il a vivement dénoncé le « martyre ». François, opéré en 2021 du côlon et qui a annulé en février des engagements en raison d’une « douleur aiguë au genou », devait initialement se rendre à Malte en 2020, un voyage reporté du fait de la crise sanitaire.

Share this article

Recent posts

Popular categories

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici