Free shipping on any purchase of 75$ or more!

dimanche, juin 26, 2022

pourquoi les généraux russes tombent-ils sur le champ de bataille ?

-

L’armée ukrainienne est-elle en train de repousser l’ennemi ? Depuis plusieurs jours, les Russes n’avancent plus et subissent même plusieurs contre-attaques de la part des soldats ukrainiens. A l’est de Kiev, l’armée russe aurait reculé d’une trentaine de kilomètres, selon le renseignement américain. Un mois après le début de la guerre, le front est quasiment figé à cause notamment de revers tactique de la part de Moscou.

Carences logistiques, problèmes d’approvisionnement et pertes humaines… Les obstacles se multiplient pour l’armée russe. Entre 3.000 à 15.000 soldats russes auraient été tués selon certaines sources. Le Kremlin comptabilise 500 soldats morts et a confirmé le décès de deux généraux. De son côté, Kiev communique sur la mort de six généraux russes. Mais pourquoi l’armée russe perd-t-elle des hauts gradés au combat ?

Des généraux au contact de la zone de combat 

Selon un haut gradé, ces pertes sont le signe d’un dysfonctionnement de la chaîne de commandement. Les généraux russes sont contraints d’aller sur le terrain pour donner des ordres et s’assurer qu’ils sont bien compris. L’une des caractéristiques de la guerre de haute intensité est que la bataille tue à tous les grades. Lors des guerres de 14-18 et 1940, ce sont 55 généraux français qui sont morts au combat.

Le général Wetcan, ancien DRH de l’armée de terre, y voit aussi l’obligation de remobiliser les troupes, un mois après plusieurs échecs tactiques : « Le moral doit être forcément un petit peu entamé. Dans ces moments-là, les généraux doivent aller au contact et donc forcément, en se rapprochant de la zone de combat, il y a une plus grande vulnérabilité pour les postes de commandement, qui deviennent des cibles plus repérables. Dès qu’il y a identification, il y a des tirs d’artillerie. »

Modification de stratégie pour l’armée russe 

Cependant, l’armée russe change de stratégie. Selon nos informations, les services de renseignement occidentaux observent des grandes manœuvres par l’armée russe pour sécuriser les lignes arrières russes. Ces manœuvres se caractérisent par des mouvements d’approvisionnement en carburant, des recharges de munitions et l’évacuation de blessés.

 Ainsi, l’armée russe se concentre sur les bombardements incessants des zones urbaines pour régénérer ses forces. A Paris, les autorités s’attendent à ce que le Kremlin ordonne la relance dans quelques semaines d’une offensive massive en Ukraine.

Share this article

Recent posts

Popular categories

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici