Free shipping on any purchase of 75$ or more!

samedi, août 13, 2022

Plénière mensuelle des élus de l’Assemblée de Martinique : des séances trop

-

Le premier jour du débat mensuel de l’Assemblée de Martinique, s’est achevé vers 21h ce jeudi 24 mars 2022. Au bout du 52e point de l’ordre du jour, des membres de l’opposition ont interpellé le président de séance, pour réclamer une suspension des travaux. Cette interruption est intervenue après pratiquement 12h de discussions, ce qui n’était pas une première.

Les travaux de la plénière mensuelle reprennent ce vendredi 25 mars 2022 (à partir de 9h, toujours en visio-conférence), à l’Assemblée de la Collectivité Territoriale de Martinique. La veille, les élus ont abordé un maximum de dossiers avant la suspension des travaux vers 21h, à la demande de deux membres de l’opposition, après quasiment 12h de débats.     

Cette interruption est intervenue juste au moment où le président de l’Assemblée, Lucien Saliber, annonçait le point 53 de l’ordre du jour, relatif au projet de programme opérationnel des fonds européens pour la Martinique (FESI, FEDER, FSE) pour la période 2021 – 2027.  

On est sur des sujets importants, qui vont engager la Martinique sur 6 ans concernant les fonds européens, et il y a beaucoup de questions.

Catherine Conconne, la cheffe de file du groupe « La Martinique Ensemble »

Pour l’amélioration des conditions de travail, je pense qu’il est sage que l’on suspende la séance (…). Nous n’avons pas le droit de faire travailler nos collaborateurs dans un temps aussi long. Ils ont un code de travail qui les protège.

Daniel Marie-Sainte, représentant du « Gran, Sanblé Pou Matinik »

Le président de l’Assemblée de Martinique, Lucien Saliber, entouré de ses collaborateurs lors du 1er jour /2 de la plénière de mars 2022.

©Tweeter CTM

Le président de l’Assemblée a donc accepté la demande suspension, mais il faut dire que cette remarque récurrente valait aussi pour la mandature précédente, ce que n’a pas manqué de souligner Lucien Saliber, tout en étant favorable à des séances de 12 heures maximum a-t-il souligné.  

C’est donc le lourd dossier de l’attribution des aides européennes qui devrait occuper majoritairement les discussions de ce vendredi 25 mars 2022. L’île est en effet éligible à plusieurs programmes opérationnels.

L’éloignement du marché intérieur européen, l’insularité, la faible superficie et les spécificités climatiques sont autant de contraintes au développement de la région.

De 2014 à 2020, la programmation des fonds de l’Union Européenne en faveur de la Martinique, s’élevait à plus de 783 millions d’euros.  

A suivre, la deuxième séance des échanges de la plénière de l’Assemblée ICI. 

Share this article

Recent posts

Popular categories

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici