Free shipping on any purchase of 75$ or more!

lundi, août 8, 2022

Les transferts de carbone terre-ocan sont sous-estims, selon le CEA

-

Des chercheurs franais du Commissariat l’nergie atomique et aux nergies alternatives (CEA) et des chercheurs belges de l’universit libre de Bruxelles (ULB) se sont penchs sur les transferts de carbone des cosystmes terrestres vers l’ocan. Les rsultats de leurs travaux ont t publis, le 16mars, dans la revue Nature.

Les scientifiques soulignent que ces transferts ont t sous-estims par les tudes prcdentes. Une fois absorb, le carbone de l’atmosphre est en fait export et non squestr localement par les cosystmes terrestres, expliquent-ils. Le continuum aquatique terre-ocan transporte du carbone du continent vers la haute mer. Or, les bilans carbone effectus par les chercheurs ont permis de dcouvrir que le flux de carbone prindustriel terre-ocan est 50% plus important que les valeurs admises jusque-l࠻, prcise le CEA.

Autre rsultat : les activits humaines auraient rduit jusqu’ 50% l’absorption de CO2 atmosphrique par la vgtation ctire, et le carbone d’origine anthropique transport par les rivires est soit relch dans l’atmosphre, soit stock dans les sdiments aquatiques et dans l’ocan. C’est une nouvelle plutt positive car les sdiments et l’ocan offrent des dpts sans doute plus stables que la biomasse terrestre et le carbone du sol, qui sont vulnrables aux scheresses, aux incendies et aux changements d’utilisation des terres, commente Philippe Ciais,chercheur CEA au Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement (LSCE).

Note Accder l’tude parue dans Nature Plus d’infos

Article publi le 24 mars 2022

Share this article

Recent posts

Popular categories

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici