Free shipping on any purchase of 75$ or more!

lundi, août 8, 2022

un programme de recherche pour apprhender l’eau dans sa globalit

-

Six dfis scientifiques pour mieux apprhender l’eau dans sa globalit dans un contexte de changement climatique : c’est l’objectif ambitieux de OneWater – Eau bien commun, un programme et quipement prioritaire de recherche (PEPR) exploratoire. Lanc le 16 mars, il sera copilot par le CNRS, le BRGM et l’Inrae et vise notamment l’anticipation de l’volution de la ressource, le dveloppement d’une empreinte eau, l’accompagnement d’une nouvelle gouvernance des ressources ou encore favoriser des approches et des usages plus raisonns et intgrs.

Doté d’un budget de 53millions d’euros sur dix ans financé dans le cadre du PIA 4, Onewater devrait ainsi permettre d’accompagner les transitions engager pour s’adapter. Il nous faut impliquer la plus grande diversit de disciplines scientifiques pour parvenir un appui la gestion de l’eau afin de conserver cette ressource, tout en prenant en compte sa rpartition ingale sur le territoire, pointe Thibault Datry, directeur de recherche au dpartement eau de l’Inrae, dans CNRS info. C’est une ambition majeure du PEPR.

Onewater prvoit notamment de structurer la communaut pour produire de nouvelles connaissances, contribuer la formation, mais galement de crer une plateforme virtuelle ponyme pour rassembler l’ensemble des donnes disponibles sur l’eau. Le premier appel à projets du PEPR exploratoire OneWater comportera dans un premier temps un appel à manifestation d’intrt pour répondre aux six défis du programme , indiquent les trois organismes de recherche dans un communiqu commun.

Scheresse: l’t 2019 interroge nos modles de production (article paru le 24/07/2019) Faible pluviomtrie, scheresse des sols, niveaux bas des nappes d’eau souterraine ou des dbits des petits cours d’eau dans certains territoires: les pisodes de canicule impactent autant les cosystmes que nos modles de production. Lire la news
Il faut enseigner le vrai cycle de l’eau pour mieux comprendre les enjeux actuels (article paru le 27/09/2019) Les reprsentations du cycle de l’eau enseignes ne prennent pas en compte l’influence de l’homme. Ce qui conduit une vision tronque de cette ressource. Explication de Gilles Pinay, directeur de recherche dans l’unit RiverLy de l’Irstea de Lyon. Lire la news
Note Lire CNRS info
Plus d’infos
Note Défi 1 – Anticiper l’évolution de la ressource en eau pour permettre l’adaptation des territoires à leurs singularités.
Défi 2 – Développer une empreinte eau des processus environnementaux et des activités humaines, en considérant non seulement les transferts d’eau mais aussi sa qualité́.
Défi 3 – Utiliser l’eau comme sentinelle de la santé de l’environnement et des sociétés humaines le long du continuum terre-mer.
Défi 4 – Proposer des solutions pour promouvoir l’adaptabilité et la résilience des socio-hydrosystèmes face au changement global, et favoriser des approches et des usages plus raisonnés et intégrés.
Défi 5 transverse – Accompagner la transition socio-écologique vers une nouvelle gouvernance des ressources, pour une société durable et résiliente.
Défi 6 transverse – Partager, rendre accessibles et compréhensibles par tous et toutes les données sur l’eau pour la connaissance et l’action.

Article publi le 21 mars 2022

Share this article

Recent posts

Popular categories

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici