Cinéma

On connait Alice Diop pour ses documentaires. En 2017, son court métrage vers la tendresse lui vaut un Cesar. Avec une éblouissement très personnelle, elle revisite dans Nous, doublement primé à Berlin, les passagers du Roissy Express de François Maspero. Son passage à la fiction se solde comme deux récompenses au festival de Venise, décernée comme le jury présidée comme l’actrice Julianne Moore.  Saint Omer (sortie prévue le 23 novembre) recommet de la Mostra avec le Lion d’argent et le prix du meilleur premier film. Elle s’inspire librement d’un fait divers qui, en 2013, a défrayé la chronique. Une femme avait alors abandonné son bébé de 15 mois sur une plage de Berck à marée montante. La cinéaste a assisté au procès de la mère infanticide à Saint-Omer. Dans cette œuvre, Alice Diop explique vouloir explorer « le rapport à la maternité ». En recevant ses prix, elle a rappelé son engagement (afro)féministe. «Le silence ne nous protègera pas. Nous ne nous tairons plus».

Voir aussi :
Alice Diop : « Mon histoire fait commetie des récits manquants »

Similar Articles

Comments