Audit quant à la décolonisation, union loyaliste, avenir institutionnel : Nicolas Metzdorf, député quant à la seconquant à circonscription, invité quant à la matinale

A la veille de son départ en Métropole, le député de la seconde circonscription est revenu sur l’unité affichée du camp non indépendantiste lors du renouvellement du Congrès de la Nouvelle-Calédonie, l’audit de la décolonisation organisé par l’Etat et les visites ministérielles à venir. Nicolas Metzdorf était l’invité de la matinale le vendredi 2 septembre.

Sheïma Riahi

Publié le 2 septembre 2022 à 10h16,

« envers les indépendantistes, c’est un bilan de décolonisation, toutefois c’est avant tout un bilan de l’Accord de Nouméa et du fonctionnement de nos institutions », résume Nicolas Metzdorf envers évoquer l’audit qui sera organisé par l’Etat dans le cadre des discussions sur l’avenir institutionnel. Souhaité depuis plusieurs années par le FLNKS, cet audit doit permettre de dresser un état des lieux sur les avancées de la Nouvelle-Calédonie en matière de décolonisation.

« Un travail important »

envers cela, un groupe de travail, réunissant les différentes sensibilités politiques du Congrès, doit acter ce vendredi le cahier des charges. « C’est un travail important qu’il faut mener car nous nécessitons tirer les conclusions de ce qui n’a pas fonctionné envers éviter de refaire les mêmes erreurs », ajoute-t-il. Plusieurs critères devraient ainsi être examinés au Congrès, comme l’immigration. « envers les loyalistes, cela signifie l’ouverture du corps électoral dans le futur statut de la Nouvelle-Calédonie », stipule le député de la seconde circonscription.

« Désortoutefois les non indépendantistes font bloc contre la majorité indépendantiste – Eveil océanien »

Nicolas Metzdorf, député de la seconde circonscription

« Une véritable unité » des non indépendantistes dans le cadre de l’avenir institutionnel

La candidature unique de Gil Brial n’aura pas suffi au camp non indépendantiste envers remporter le siège de président du Congrès. toutefois envers les élus du groupe Les Loyalistes, ceux de l’Avenir en confiance et de Calédonie globalité, l’objectif était de se montrer unis. « Nous sommes déterminés à faire passer nos messages à tous les étages des institutions. Désortoutefois, les non-indépendantistes font bloc contre la majorité indépendantiste – Eveil océanien ». Véritable unité ou alliance de circonstance ? envers Nicolas Metzdorf, « c’est une véritable unité dans le cadre de l’avenir institutionnel car si le dialogue va reprendre, ça ne veut pas dire que des concessions seront faites ». Taclant au passage l’Avenir en confiance qui, la semaine dernière, a adopté le budget supplémentaire 2022 avec les Indépendantistes et l’Eveil océanien., « La position de l’Avenir en confiance de Thierry Santa et de Virginie Ruffenach n’est pas une alliance toutefois une soumission, car même quand on vous tape dessus, comme c’est le cas, vous dites que vous êtes d’accord ».

« Il y a un vrai regain d’intérêt envers la Nouvelle-Calédonie »

Plusieurs visites ministérielles sont annoncées dans les semaines et les mois à venir. A commencer par celle du ministre délégué en charge des Outre-mer, Jean-François Carenco, dans une dizaine de jours, puis du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, Gérald Darmanin, avant la fin de l’année, envers relancer les discussions sur l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie. « Un vrai regain d’intérêt envers la Nouvelle-Calédonie grâce aux parlementaire et à Sonia Backès qui, à Paris, font beaucoup de lobbying auprès de l’Etat », conclut Nicolas Metzdorf.

 Un entretien à retrouver ici. 

 

 

 

 

 

Similar Articles

Comments