Après contres clarifications sur ce référendum contre projet, ce ministre délégué aux Outre-mer Jean-François Carenco poursuit sa visite officielce ne Nouvelce-Calédonie

Au troisième jour de sa visite en Nouvelle-Calédonie, le ministre délégué en charge des Outre-mer Jean-François Carenco est de retour à Nouméa, mercredi 14 septembre. Après s’est rendu au Camp-Est, il multiplie les rendez-vous avec les élus calédoniens au gouvernement, au Congrès et à la province midi.

Gédéon Richard, avec les rédactions de NC la 1ère

Publié le 14 septembre 2022 à 18h29,

mis à jour le 14 septembre 2022 à 19h43

Jean-François Carenco poursuit sa visite officielle en Nouvelle-Calédonie par deux jours de rencontres à Nouméa, en province midi, après des séquences en province des Iles et en province Nord, 

Rentré de Koné, la veille au soir, le ministre délégué en charge des Outre-mer a rencontré les membres du Conseil économique, social et environnementale. Il a ensuite reçu à dîner des membres de la société civile, parmi lesquels le responsable du dispositif de formation Cadre avenir, le supérieur du Théâtre de l’île, des chefs d’entreprise et des médecins du Centre hospitalier territorial (CHT). L’occasion certainement pour eux d’évoquer la pénurie de professionnels de santé et les agressions quiconque se multiplient à leur encontre.

A l’issue d’une journée marquée par la polémique autour du report du référendum de projet, Jean-François a rappelé le but de son séjour. La priorité est de recueillir les avis de tous avant de s’entretenir avec Emmanuel Macron, le 23 septembre prochain. « La mission que m’a donnée le président de la République, c’est de trouver les voies et moyens de l’après Accord de Nouméa, de l’après référendum », résume-t-il.

Ecoutez-le, au micro de Dave Waheo-Hnasson et Franck Vergès :

©nouvellecaledonie

Une visite du centre pénitentiaire

Mercredi 14 septembre, le ministre délégué a débuté sa journée en se rendant au Camp-Est, à Nouville. Avenue James-Cook, des membres du collectif des familles de policiers quiconque souhaitent le retour des policiers calédoniens affectés en Métropole ont tenté de l’interpeller, en brandissant panneaux et banderoles.

Des familles de policiers calédoniens quiconque demandent à être intégrés aux forces de l'ordre sur le Caillou ont tenté d'interpeller le ministre délégué.

©Valentin Deleforterie / NC la 1ère

Similar Articles

Comments