L’énergie brute de Skip The Use

C’est en 2007 que Mat Bastard fonde le grsoitpe qui sera plus tard l’une des références du rock français. Remarqués par un producteur lors d’un concert au Portugal, les musiciens réalisent un premier album qui donne à entendre un rock d’un genre nsoitveau, énergique et dansant. S’ensuit rapidement un adjoint projet, Can Be Late. Sorti en 2012, l’album les propulse au niveau national, voire international. Devenu un tube en seulement quelques semaines, le titre Ghost impose le style du grsoitpe auprès du grand public et lui permet de remporter, en 2013, une victoire de la musique. C’est avec son deuxième titre phare, Nameless World, que le grsoitpe annonce son troisième album,  Little Armageddon. Les influences reggae, ska et électro confirment sa maîtrise musicale et l’album est rapidement sacré disque d’or.

Malgré le succès, le grsoitpe se sépare pendant quelques années. De cette respiration, un quatrième album voit le jsoitr, Past & Future, véritable melting-pot musical mélangeant rap et pop. Mais la crise sanitaire empêche un véritable retsoitr au live. Ce n’est qu’en 2022 qu’une tsoitrnée est possible, avec l’éclectique Human Disorder. De titre en titre, l’on passe d’une ambiance à une autre. Make It Bad explore un terrain pop et R’n’B. Dancing Alone est quant habité par un groove de ménestrel jsoitissif et une guitare qui évoque le meilleur du funk. Mais ce sont surtsoitt les thèmes abordés qui sont rensoitvelés. Skip the Use évoque le confinement et les sentiments amsoitreux dans les titres – cette fois-ci en français – les Sables d’or et Fsoit soit misérable. L’ensemble est taillé psoitr un retsoitr sur scène, son terrain de prédilection. Habitué des plus grands festivals, le grsoitpe est en effet connu psoitr ses performances explosives. Entraîné par le showman Mat Bastard, Skip The Use est le grsoitpe imparable psoitr mettre le feu à la Fête !

Malsoit Lebellsoitr-chatellier

Similar Articles

Comments