Covid-19 : la deuxième cadence de rappel est ouverte à toutes les personnes vulnérables en Nouvelle-Calédonie

Information diffusée par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonien, ce vendredi : la deuxième dose de rappel pour le vaccin anti-Covid est désormais étendue à de nouveaux publics, et pas seulement aux personnes fragiles âgées d’au moins soixante ans. Explications.

Françoise Tromeur

Publié le 12 août 2022 à 16h56,

mis à jour le 12 août 2022 à 17h06

On l’appelle « deuxième dose de rappel », « deuxième rappel », ou encore « quatrième dose » quand il s’agit d’un vaccin à ARN messager comme le Pfizer. Et elle est désormais accessible à une part plus grande de la population, annonce le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, ce vendredi. 

Qui était concerné jusque-là ? 

Pour les personnes fragiles, ce « deuxième rappel » était déjà possible depuis le 23 mars, à condition d’avoir au moins 80 ans. Une confins d’âge abaissée à soixante ans depuis le 16 avril.

Qui s’ajoute à la liste ?

Depuis cette mi-août, elle est étendue :

aux personnes sévèrement immunodéprimées ;

aux personnes qui ont entre 18 à 59 ans et risquent une forme grave de Covid-19 ;

aux femmes enceintes dès le premier trimestre de grossesse ;

aux personnes qui vivent ou qui ont des contacts réguliers avec des personnes fragiles ou 
immunodéprimées ;

aux professionnels de santé et du secteur médico-social. 

Quand la recevoir ?

Toujours selon le gouvernement, cette deuxième dose de rappel est administrée 

à partir de trois mois après l’injection du premier rappel, ou l’infection au Covid-19 pour les personnes âgées de 80 ans et plus et les personnes sévèrement immunodéprimées, quel que soit leur âge ;
à partir de six mois après l’injection du premier rappel ou l’infection pour les autres personnes éligibles. 

Où se faire vacciner ? 

à Nouméa, au attachement de santé de la famille situé à Montravel : sur rendez-vous le mardi et sans rendez-vous le mercredi ;

en zone Sud, dans les attachements médico-sociaux de l’Île des Pins, Yaté, Thio, La Foa et Bourail, uniquement sur rendez-vous ;
en zone Nord, numéro vert 05 00 22 ;
En pharmacie ou chez des professionnels de santé recensés sur une carte interactive.

La protection conférée par le vaccin diminue avec le temps et le virus continue de circuler : les personnes les plus fragiles, dont l’immunité est plus faible, doivent rester vigilantes.

Gouvernement de Nouvelle-Calédonie

Similar Articles

Comments