Les premiers signes d’un affaiblissement du Gulf Stream ?

Une rcente tude alerte sur l’instabilit d’un courant majeur de l’Atlantique Nord dont fait partie le Gulf Stream. Un changement brutal de rgime pourrait tre sur le point de se produire avec des consquences sur le climat et le niveau des mers.

Des signes d’instabilit ont t dtects dans la circulation mridienne de retournement de l’Atlantique Nord (Amoc, en anglais). Le 5 aot, dans son tude parue dans la revue Nature Climate Change, le chercheur Niklas Boers du Postdam institute for climate research alerte: au cours du sicle dernier l’Amoc pourrait avoir atteint un point proche de la transition critique . En fait, l’Amoc possde deux tats stables que l’auteur dnomme mode faible et mode fort. Le courant est actuellement dans son mode fort mais pourrait basculer en mode faible plus tt que prvu. C’est l’un des fameux points de basculement redouts par les climatologues.

Les empreintes digitales d’une perte de stabilit

Dans les systmes naturels, les transitions entre les diffrents quilibres sont prcdes de proprits bien caractristiques , explique Boers qui s’appuie la fois sur des observations, des modlisations et des reconstitutions des climats passs pour justifier sa thse. Premirement, des reconstitutions des climats passs ont montr que l’Amoc avait cette capacit passer d’un mode l’autre la faveur des cycles de glaciation. Il n’est donc pas impossible que cela se produise nouveau. En second lieu,mme s’il n’existe pas de mesure de la force du courant sur de longues priodes, l’Amoc laisse des empreintes digitales dans les paramtres physico-chimiques (temprature de surface, salinit, etc.) de l’ocan Atlantique. C’est en analysant ces empreintes au travers de huit indices que l’auteur de l’tude a dcel l’instabilit de l’Amoc.

 Ces rsultats montrent que le dclin de l’Amoc n’est pas seulement une fluctuation lie des variations climatiques ou une rponse linaire au changement climatique. Ils suggrent que ce dclin peut tre associ une perte quasi-totale de stabilit de l’Amoc et qu’il pourrait tre proche d’une transition vers son mode faible, conclut-il.

Un ralentissement irrversible

Le Giec apporte d’autres lments de comprhension dans une foire aux questions: la plupart des modles prvoient que l’Amoc ralentira vers la fin du XXIe sicle sous la plupart des scnarios. Certains modles montrent qu’il pourrait mme faiblir plus tt . Et, en effet, le l Postdam Institute for Climate Research, qui publie l’tude fait remarquer que l’intensit de l’Amoc est aujourd’hui sa valeur la plus basse depuis 1 600 ans. S’agit-il d’une fluctuation ou est-ce le signe d’un basculement? La diffrence est cruciale, crit Niklas Boers. Car une perte de stabilit dynamique impliquerait que l’Amoc approche un seuil critique, en dessous duquel le courant pourrait passer en  mode faible  de faon irrversible.

   

Le Gulf Stream va-t-il s’arrter ?Il est prvu que le Gulf Stream, un courant chaud s’affaiblisse mais ne s’arrte pas.
© Giec

 

   

L’Amoc ramne les eaux chaudes de l’quateur vers les ples raison de 30 milliards de kilogrammes par secondes. En surface, ses eaux peuvent faire 5C 15C de plus que les eaux qui l’entourent. Ainsi, il rchauffe l’atmosphre et l’eau aux endroits o il passe. Au niveau de la Floride, des eaux douces se dversent dans la mer et crent le Gulf Stream. Celui-ci se confond alors avec l’Amoc et remonte vers les ctes europennes o il joue un rle climatique important. C’est notamment grce lui que les hivers restent doux. Le Gulf Stream affecte la mto et le niveau des ocans. S’il ralentit, le climat de l’Europe et sa vitesse de rchauffement vont tre impacts, avait annonc le Giec en rponse aux questions frquemment poses aux experts, lors de la sortie de leur sixime rapport. Le niveau de la mer va galement augmenter en Amrique du Nord .

Le Gulf Stream va-t-il s’arrter?

Aprs avoir rchauff les ctes de l’Europe, le Gulf Stream continue sa course vers le sud du Groenland o il se refroidit. Devenant ainsi plus denses, les eaux apportes par le Gulf Stream plongent en profondeur, entretenant ainsi tout le mouvement de ce courant ocanique. Cependant, la fonte des glaces, cause par le rchauffement climatique, vient changer la donne: l’eau douce apporte au systme allge l’eau de mer arrivant par le Gulf Stream et l’empche de plonger, ralentissant ainsi le moteur. Mais, selon les experts du Giec, mme s’il est attendu que l’Amoc faiblisse avec le changement climatique, le Gulf Stream ne changera pas beaucoup et ne devrait pas s’arrter compltement, mme si l’Amoc s’arrte .

Changement climatique: deux tudes rvlent des impacts sur les courants ocaniques (article paru le 17/04/2018)
Deux tudes parues dans la revue Nature montrent que la circulation des courants ocaniques la circulation mridienne de retournement de l’Atlantique (l’AMOC, en anglais) – est son plus faible niveau depuis 1.600 ans. Or, cette circulation c… Lire la news
Rapport du Giec: le rchauffement climatique peut encore tre attnu (article paru le 10/08/2021) Le rchauffement climatique est dj en route, et certains de ses effets sont dj irrversibles mais il est encore possible de les attnuer. Un dfi qui ncessite une baisse drastique et peu probable des missions de gaz effet de serre. Lire la news
Les turbines sous-marines peuvent perturber les grands courants marins (article paru le 16/04/2020) Si les turbines sous-marines peuvent tre une source intressante d’nergie renouvelable, elles peuvent nanmoins modifier les courants marins: c’est ce que rvle une tude publie en mars dans la revue Nature energy. Lire la news
Note Se procurer l’tude de Niklas Boers Plus d’infos

Article publi le 12 aot 2021

Similar Articles

Comments