la Chine défend ses vaccins face au variant Delta

Comme de nombreux autres pays, la Chine est confrontée à une vague de cas dû au variant delta. Les quatre vaccins chinois semblent moins efficaces contre cette souche du coronavirus, même si les autorités s’attachent à rassurer la population et les pays qui ont acheté des doses.

La Chine n’est pas épargnée par la vague de variant delta. Comme beaucoup d’autres, le pays voit arriver la nouvelle souche avec inquiétude. Pour la première fois à Wuhan depuis mai 2020 et dans une douzaine de villes, le nombre de cas augmente très sensiblement. Des opérations massives de dépistage sont en cours, mais ce qui inquiète les autorités, c’est que la plupart des malades étaient vaccinés.

 

Quatre vaccins chinois sont pour l’instant autorisés dans le pays, et ils ont permis que près de 1,7 milliard de doses soient administrées dans le pays. Mais ils sont peu efficaces face aux nouvelles souches. Malgré tout, les autorités se veulent rassurantes.  Les études existantes montrent que la protection du vaccin Covid-19 contre la souche Delta pourrait être réduite. « Mais le vaccin existant a toujours un bon effet préventif et protecteur contre la maladie et ses effets les plus graves », a récemment déclaré le directeur adjoint du Centre chinois de santé.

Une troisième injection ?

Autre source d’inquiétude, la Chine a exporté près de 600 millions de doses de vaccins à l’étranger, soit plus que tous les autres pays réunis. Et là encore, leur efficacité est très variable. Dans plusieurs pays où il est largement utilisé, comme en Mongolie, aux Seychelles et au Chili, où plus de 70 % de la population est vaccinée, les infections liées au variant Delta sont toujours en hausse.

Se pose maintenant la question d’une troisième injection qui pourrait avoir lieu dès l’automne en Chine afin de booster l’immunité.

Similar Articles

Comments