Un réunionnais parmi les jeunes français bloqués à Malte

Depuis près de deux semaines, des dizaines d’adolescents français en séjour linguistique sont bloqués à Malte en raison des restrictions sanitaires. Considérés cas-contact, ils sont en quatorzaine obligatoire, malgré un test négatif. Parmi eux, figure Noah, un réunionnais de 15 ans.

Des dizaines d’adolescents français de 13 à 17 ans se sont rendus à Malte pour apprendre l’Anglais. Des cas de Covid-19 ont été détectés dans plusieurs écoles de langue de l’île Méditerranéenne. Considérés comme cas-contacts, les jeunes français sont placés en quatorzaine obligatoire. Un réunionnais de 15 ans en fait partie.
 

Un réunionnais lui aussi bloqué

Noah, élèvse en première dans un lycée de Saint-Paul, est un des étudiants mineurs bloqués à Malte. Il est parti le 19 juin dernier pour un séjour linguistique de trois semaines. Le 7 juillet, à quelques jours de leur départ, ils ont été considéré cas contact et ont été placés à l’isolement.

« Mon fils de 15 ans s’y trouve enfermé avec trois autres étudiants de groupes différents depuis plus de 10 jours, malgré un test négatif. » explique la mère du jeune réunionnais.

Personne n’est autorisé à entrer dans la chambre partagée par les quatre étudiants. Un sac de nourriture est déposé devant leur porte et le ménage n’étant pas fait, ils se voient contraints de garder leurs poubelles depuis plusieurs jours. Des activités en ligne proposées leurs sont proposées.
 

Près de 1 000 euros de frais d’isolement

C’est un séjour linguistique qui va coûter cher aux familles. La quatorzaine est à leurs frais. 65 euros par enfant leur sont demandés. Soit 325 euros par jour, pour l’ensemble d’entre-eux.

Déjà enfermés depuis 11 jours, les frais s’élèveront au total à 910 euros par enfant. La mère du jeune réunionnais regrette « qu’aucune assurance ne prenne en charge le fait d’être cas contact. »

A cela, il faut aussi ajouter le voyage Réunion – Métropole, dans les deux sens, les billets d’avions pour Malte également et le prix du séjour linguistique. « Tout ça pour faire la même chose qu’à la maison » termine la mère du Saint-Paulois.

Noah devrait pouvoir regagner La Réunion à l’issu de sa septaine, ce mercredi 21 juillet. Si son test est négatif, et à condition qu’il ne soit plus considéré cas contact.

Similar Articles

Comments