160.000 électeurs votent ce lundi pour élire le prochain gou

Ce lundi 26 juillet 2021, les 160.000 électeurs de Sainte Lucie sont appelés aux urnes pour choisir le prochain gouvernement. Depuis l’ouverture des urnes à 6 h, des longues files d’attente ont été constatées devant les bureaux de vote. Le COVID19 complique le déroulement du vote.

Caroline Popovic

Publié le 26 juillet 2021 à 13h11,

mis à jour le 26 juillet 2021 à 13h25

La population est bien décidée à prendre part au scrutin pour élire le prochain gouvernement de Sainte-Lucie.  Depuis six heures ce matin de longues files d’attente sont constatées devant les bureaux de vote.

Les protocoles de COVID19 ralentissent les opérations électorales. Il faut régulièrement désinfecter les bureaux. Les électeurs de Sainte-Lucie sont obligés de patienter. Les forces de l’ordre, les agents électoraux, les membres des services d’incendie et les personnes hospitalisées ont tous voté vendredi dernier (23 juillet 2021).

Deux protagonistes principaux

 

Dix-sept circonscriptions sont en lice. Trois partis politiques et 5 candidats indépendants contestent ces élections.

L’UWP, Parti Unis des Travailleurs au pouvoir depuis 2016 et SLP, Parti Travailliste de Sainte Lucie focalisent les attentions.

Dans un discours diffusé la veille du vote, le premier ministre sortant, Allan Chastanet a mis en garde l’électorat.

Il ne faut pas faire marche arrière. Ça va ralentir notre relance économique. On doit poursuivre notre travail.

Allan Chastanet, premier ministre sortant de Sainte Lucie.

Il a promis d’investir dans l’éducation et dans la santé.

 

Le leader de l’opposition, Philip J. Pierre s’est exprimé sur les chaînes de télévision et les réseaux sociaux. Dans un  discours de 12 minutes, il a cité le rapport de la Banque Centrale de la Caraïbe de l’Est, responsable du dollar caribéen, qui critique la mauvaise gestion de l’économie et l’explosion de la dette.  Avec un taux d’endettement d’1,25 milliards d’euros, Sainte-Lucie est le pays le plus endetté de l’OECS, l’Organisation des États de la Caraïbe de l’Est.

Philip J. Pierre , économiste de métier, a promis de stabiliser l’économie et d’investir dans des programmes sociaux.

Pourquoi notre pays dont le gouvernement a emprunté de vastes sommes d’argent affiche une performance économique si catastrophique ? Où sont passées toutes ces sommes empruntées ?

Philip J. Pierre, leader du SLP, Parti Travailliste de Sainte Lucie.

Des observateurs internationaux surveillent le scrutin

 

Des observateurs du Commonwealth, de  l’OEA, l’Organisation des États des Amériques et la CARICOM, de la Communauté Caribéenne sont sur le terrain pour surveiller le déroulement des élections. 

Ils supervisent les opérations un peu partout et seront présents pour le dépouillement. Ils vont rendre leur rapport sur l’organisation du scrutin et le déroulement de la journée pour les électeurs.

Résultat serré selon un politologue

 

Peter Wickham, politologue et dirigeant d’une compagnie qui réalise les sondages dans la Caraïbe, annonce un résultat serré.

La gestion de la pandémie, l’absence d’aides sociaux aux plus vulnérables vont jouer contre le premier ministre sortant Allan Chastanet. Peter Wickham estime que le premier ministre a trop tardé avant d’annoncer la date des élections. Ce qui n’a pas joué en sa faveur.

Les bureaux de vote se ferment à 18h. Les résultats de ces 10e législatives depuis l’Indépendance de Sainte-Lucie en 1979 seront normalement annoncés tard dans la nuit du lundi 26 au mardi 27 juillet 2021..

Similar Articles

Comments