Covid-19/ La 4ème phase d’allègement des restrictions débutera jeudi 1er ju

Le début de grandes vacances scolaires sera placé sous le signe du retour à une liberté mesurée. Fin du couvre-feu, possibilité de pique-niquer, ouverture des restaurants et bars, y compris en intérieur… la phase 4 de l’allègement des mesures contre la Covid-19 entrera en vigueur le 1er juillet.

Lentement mais sûrement, la situation sanitaire continue de s’améliorer, en Guadeloupe, selon le préfet. Alexandre Rochatte en veut pour preuve les indicateurs épidémiologiques, qui étaient en baisse : entre le 14 et le 20 juin 2021, 109 nouveaux cas de Covid-19 ont été recensés (contre 130 la semaine précédente), le taux de positivité est tombé à 2,3% (contre 3,4% en semaine 23) et le taux d’incidence était de 28,9 pour 100.000 habitants (il était de 34,5% auparavant).

Ces conditions sont favorables à la poursuite du processus d’allègement des mesures restrictives, contre la propagation du virus.
La phase 4 du calendrier correspondant entrera en vigueur jeudi 1er juillet… avec un bémol souligné par le représentant local de l’Etat :

Cependant, l’évolution favorable des indicateurs vient se heurter au taux de couverture vaccinale, qui peine à progresser. L’échelonnement de sortie des mesures sanitaires, établi sur plusieurs semaines, a pour objectif d’assurer aux Guadeloupéennes et Guadeloupéens un retour progressif à une vie normale, tout en favorisant la progression du taux de vaccination et, ainsi, éviter un rebond épidémique à la levée complète des mesures.

Alexandre Rochatte, préfet de la région Guadeloupe

 

Les mesures en vigueur, à compter du 1er juillet 2021

Le préfet annonce la levée totale du couvre-feu.

Par ailleurs, les règles, concernant les rassemblements évoluent :

  • Les rassemblements sur la voie publique restent limités à 10 personnes maximum ;
  • Les manifestations sportives soumises à déclaration ou autorisation peuvent se tenir, sur la voie publique, dans la limite de 500 sportifs, avec l’application d’un protocole.

Les restrictions aux activités en plein air seront levées :

  • Les pique-niques, aux abords des plages, rivières, aires de pique-nique, seront autorisés ;
  • Les fêtes foraines sont désormais autorisées, avec une surface minimale de 4 m2 par personne.

L’accès aux établissements recevant du public sera fixé selon les conditions suivantes :

  • Les salles de réunion, salles polyvalentes, d’exposition, chapiteaux, musées, cinémas pourront rouvrir, avec un accueil limité à 65% des capacités ; le port du masque restera obligatoire. La gestion des flux devra être assurée et la jauge affichée. La pratique de la danse reste interdite, dans ces établissements ;
  • Les bars et les restaurants seront autorisés à rouvrir entièrement leurs terrasses, avec une consommation exclusivement en places assises, avec des tables limitées à 6 convives. L’accueil en intérieur est en demi-jauge et limite à 6 le nombre de personnes par table. L’animation musicale est autorisée, cependant la pratique d’activités dansantes demeure interdite ;
  • Concernant la pratique du sport, les spectateurs sont autorisés, à hauteur de 50% de la capacité d’accueil (1 siège sur 2) dans les gymnases, les stades et piscines ;
  • Les lieux de cultes mettent en oeuvre une jauge à 50%, soit 1 siège sur 2, avec port du masque obligatoire.

Précisions, quant au port du masque

Depuis le 19 juin 2021, le port du masque n’est plus obligatoire, en extérieur, sauf dans les lieux ou évènements qui peuvent entraîner de fortes densités de personnes rassemblées et des risques de contacts prolongés.

Les lieux concernés sont détaillés dans l’arrêté préfectoral du 18 juin 2021, portant obligation du port du masque, accessible en cliquant ici.

Il est primordial de respecter strictement les règles de distanciation, le port du masque et les gestes barrières lors de toutes les activités.

 

La vaccination est la meilleure solution, pour sortir de la situation épidémique actuelle. Ouverte sans prise de rendez-vous préalable, à la population âgée de plus de 12 ans, elle va nous permettre d’atteindre progressivement une immunité collective grâce à l’immunisation d’un maximum de nos concitoyens et de contribuer ainsi à la protection des plus fragiles.

Alexandre Rochatte, préfet de la région Guadeloupe

 

Similar Articles

Comments