Free shipping on any purchase of 75$ or more!

lundi, juin 27, 2022

Le Centre des Arts à l’intersection de son avenir

-

A l’initiative de Cap Excellence, une mission de reprogrammation du Centre des Arts et de la Culture se termine. Elle fait suite aux ateliers initiés par la communauté d’agglomération depuis le mois de juillet. Mais les artistes qui occupent l’espace déplorent le manque de concertation

FJO. avec L. Dolmare et R. Malety

Publié le 12 February 2022 à 11h01,

Ces couleurs, il les a depuis que des artistes ont décidé de lui redonner vie.
(Voir : Un électrochoc pour ranimer le Centre des Arts et de la Culture de Pointe-à-Pître)

C’est que depuis plusieurs années, après avoir été le fleuron de la culture en Guadeloupe, le lieu de tous les spectables, le Centre des Arts et de la Culture de Pointe-à-Pître s’est endormi dans un silence qu’un projet de réhabilitation avait fini par troubler. Pas pour longtemps d’ailleurs puisque, entre les coûts et les surcoûts de nouveaux travaux, ajoutés au changement de tutelle entre la ville de Pointe-à-Pitre et la Communauté d’Agglomération, sa mise en sommeil s’est prolongée.

Jusqu’à la décision d’un collectif d’artistes que la situation sanitaire avait considérablement malmenés, décide de l’occuper pour manifester leur volonté de voir les décideurs de la Guadeloupese mettre d’accord sur une vraie politique culturelle.
Un réveil pour les artistes qui, en plus de l’occuper l’espace, ont aussi réveillé les décideurs. Un demi-sommeil selon Cap Excellence qui se défend d’avoir oublié cette institution et affirme même avoir lancé de nouvelles projections sur son avenir. 

(Voir : L’avenir incertain du Centre des Arts et de la culture de Pointe-à-Pitre)

©R. Malety

La concertation a probablement pris une autre tournure en raison de l’occupation de l’espace. Cap Excellence a organisé des ateliers dans le cadre d’une mission de coordination et de concertation en vue d’une mission pour grande pour la reprogrammation du Centre des Arts et de la Culture. Une visite technique de cette fin de programmation a d’ailleurs eu lieu en ce sens.

Olivier Makabi, directeur des grands travaux à Cap Excellence
 

©Guadeloupe

Problème : malgré cette mission de coordination et de concertation, les artistes eux continuent à dénoncer le manque de concertation avec les élus sur le futur projet à mettre en place.

Laurence Maquiaba, membre du Collectif « artiste en résistance »
 

©Guadeloupe

Une chose quand même fédère les deux parties : leur volonté de redessiner l’avenir du Centre des Arts et de la Culture. Quant à parler d’un projet commun ou, pour le moins, issu d’une réflexion commune, il faudra encore attendre, attendre et voir venir …

©R. Malety

 

Share this article

Recent posts

Popular categories

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici