Free shipping on any purchase of 75$ or more!

dimanche, juin 26, 2022

«Il ne faut pas qu’il fasse croire qu’il va résoudre la crise ukrainienne»

-

Laura Laplaud
09h05, le 04 février 2022, modifié à
09h40, le 04 février 2022

Le chef de l’Etat parviendra-t-il à la désescalade entre Moscou et Kiev ? Alors que 100.000 soldats russes sont massés à la frontière ukrainienne depuis plusieurs semaines, Emmanuel Macron se rendra en Russie et en Ukraine en début de semaine prochaine. Un déplacement qui a peu de chance d’aboutir, selon Jean-François Copé, invité d’Europe Matin vendredi.INTERVIEW

Emmanuel Macronse rendra le lundi 7 février en Russie et le mardi 8 février en Ukraine
, a annoncé l’Élysée vendredi matin. Une manière pour le chef de l’Etat de tenter de parvenir à une désescalade dans la crise ukrainienne. « Il ne faut pas qu’il fasse croire qu’il va résoudre la crise ukrainienne en allant voir M. Poutine », a grondé Jean-François Copé sur Europe 1.

Plus à gagner ou plus à perdre ?

Depuis plusieurs semaines, les ukrainiens se préparent à une possible invasion de leur territoire par la Russie. Certains habitants préparent leur « sac d’urgence
« , d’autres apprennent le maniement des armes et des explosifs
. « Tout le monde sait que M. Poutine n’a besoin de personne pour prendre une décision qui lui appartient et sur laquelle on a aucune manière de peser », a commenté le maire de Meaux dans Europe Matin vendredi.

Une situation comparable à une partie d’échecs pour Jean-François Copé. « Emmanuel Macron peut aller le voir 10 fois, mais à la minute où M. Poutine prendra sa décision, il lui appartiendra de savoir s’il a plus à gagner ou à perdre », a-t-il lancé en faisant référence aux possibles sanctions économiques et au désordre que cela pourrait provoquer à l’est de l’Europe.

 

Share this article

Recent posts

Popular categories

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici