Free shipping on any purchase of 75$ or more!

lundi, août 8, 2022

quelles perspectives pour l’agriculture franaise et europenne?

-

Favoriser le stockage du carbone dans les sols fait partie des priorits de la France dans le cadre de sa prsidence de l’Union europenne. Si le principe est globalement partag, les modalits restent prciser.

Faire de l’agriculture un levier majeur du stockage du carbone, dans le cadre du Green Deal europen et du Fit-for-55: c’est l’une des deux priorits du ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, au cours de la prsidence franaise de l’Union europenne. Un objectif que partage dans son principe la Commission europenne et martel de nombreuses reprises, lors du premier Conseil des ministres de l’Agriculture, le 17 janvier dernier, mais aussi l’occasion de plusieurs autres runions autour de cette question. Le sol reprsente le deuxime puits de carbone aprs la mer , souligne le ministre franais. Dans le but de massifier ces pratiques de Carbon Farming, Julien Denormandie mise sur la cration de mcanismes de valorisation conomique, autrement dit sur la vente de crdits carbone par les agriculteurs lorsqu’ils modifient leurs pratiques pour capter du CO2 et en mesurent les effets.

Un complment de rmunration

Un premier pas vers une obligation de rsultats tangibles et non plus seulement une obligation de moyens, qui prsente l’avantage de concilier valeur environnementale et valeur conomique en apportant un complment de rmunration aux agriculteurs. De nombreux premiers changes ont dj eu lieu ce sujet avec la Commission europenne, des experts des tats membres et des reprsentants du secteur agricole pour mettre en place des pratiques concrtes et dvelopper les outils financiers adquats, notamment dans le cadre de la PAC.

 

Le sol reprsente le deuxime puits de carbone aprs la mer
 

Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture

 

Ces discussions devront se poursuivre lors de la runion informelle des ministres de l’Agriculture, les 7 et 8 fvrier prochains Strasbourg, pour aboutir une vision politique partage. Julien Denormandie y mettra certainement en avant l’un des outils phares de cette volution, selon le gouvernement franais: la compensation carbone volontaire, encore trs marginale dans le secteur. Elle reprsenterait ainsi moins de 0,1% des crdits carbone mondiaux. Mais pour se laisser convaincre, les financeurs auront besoin d’un cadre de certification europen clair et transparent, dfinissant les pratiques culturales privilgier et garantissant leur impact pour chacun des projets.

Des critres prciser

Cet autre volet devra lui aussi avancer, notamment sur la dfinition des critres retenir, et aboutir un consensus pour se concrtiser, la fin de l’anne, sous la forme d’une proposition de lgislation de la Commission europenne sur la certification de la squestration. Dans le but d’viter les effets pervers de ces nouveaux procds, des choix devront, par exemple, tre faits sur l’opportunit, ou non, d’ajouter dans la future taxonomie la production des autres gaz effet de serre, comme le mthane ou le protoxyde d’azote, la biodiversit, la qualit de l’eau ou la rduction des intrants de synthse, au lieu de se contenter d’une simple approche sur le carbone. Une dmarche soutenue par la France. La comptabilisation des missions sera, elle aussi, prciser: l’hectare, comme le dfend l’Institut de l’conomie pour le climat (I4CE), ou la quantit produite.

L’exemple franais pour s’inspirer

La France, qui bnficie d’une longueur d’avance dans ce domaine, compte bien s’appuyer sur son exprience pour faire avancer les dbats. Accompagns dans le cadre du plan de relance, les diagnostics carbone sont, en effet, dj en cours ou finaliss sur le territoire pour un millier d’agriculteurs. La France s’est galement largement engage dans l’initiative internationale 4 pour 1000  sur le stockage du carbone dans le sol. Depuis 2018, elle dveloppe, par ailleurs, un label bas-carbone de haut niveau qui comprend dj onze mthodologies, dont six en agriculture. Dans ce secteur, 160projets ont t labelliss, pour 406000tonnes de carbone conomises.

S’il est pour le moment centr sur le carbone, le ministre n’carte pas l’ide de lui associer des exigences en termes de biodiversit ou de protection de l’eau, malgr la difficult de concilier de nombreuses injonctions contradictoires. Aujourd’hui, nous avons des solutions que nous pouvons accompagner en les amplifiant , souligne Julien Denormandie. Afin de massifier l’offre, puis la demande, tout un cosystme reste cependant finaliser: sur l’accompagnement technique des agriculteurs, l’agrgation des initiatives entre plusieurs exploitants ou plusieurs territoires notamment, ou sur les plateformes censes les accueillir, mme si des acteurs commencent merger, comme My Easy Farm sur l’accompagnement ou France Carbon Agri pour la mise en uvre de projets collectifs.

Un appel aux financeurs

La FNSEA annonce d’ailleurs finaliser la cration d’une structure unique, de forme commerciale, avec les Jeunes Agriculteurs, les chambres d’agriculture et le rseau Epiterre. Son objectif: amliorer l’offre et vendre des crdits carbone et des crdits biodiversit, pour toutes les productions et tous les territoires. La future SAS intresserait dj une trentaine d’entreprises clientes. Dans l’espoir de stimuler le march franais, Julien Denormandie a lanc un appel aux institutions et aux entreprises. Dans un souci d’exemplarit, il a aussi promis que ses services compenseraient eux-mmes leurs missions de 2022 par l’achat de crdits carbone agricoles, via un appel d’offres de 400000euros, lanc en mars prochain.

Reste savoir si la valorisation de ces crdits carbone sur le march de la compensation volontaire quelques dizaines d’euros la tonne aujourd’hui suffira pour convaincre les principaux intresss: les agriculteurs, que le ministre souhaite transformer en soldats de la lutte contre le changement climatique .

La Commission europenne prne une conomie circulaire du carbone (article paru le 16/12/2021) En complment de la rduction des missions, l’Europe veut dvelopper une conomie circulaire du carbone et encourager le stockage et la rutilisation. Elle prpare des rgles de comptabilit et rflchit un march interne des flux carbons. Lire la news
Prsidence franaise de l’Europe: les cueils viter pour le climat (article paru le 01/02/2022) La France n’a pas tard imposer son tempo, avec de premires runions informelles des ministres de l’nergie et de l’Environnement. Elle veut aller vite, mais prend le risque de faire l’impasse sur certains dossiers pourtant essentiels pour le climat. Lire la news
Il n’y a pas de recette unique pour que les agriculteurs optimisent le bilan carbone de leur exploitation (article paru le 21/09/2021) Rmunrer les agriculteurs pour la captation du carbone de leur exploitation est une ncessit pour encourager leur transition, selon Chuck de Liedekerke et Nicolas Verschuere, fondateurs de la socit de conseil agronomique Soil Capital. Lire la news
Un nouveau dispositif incite les agriculteurs raliser un bilan carbone (article paru le 30/04/2021) Ce vendredi 30 avril, le ministre de l’Agriculture et l’Agence de la transition cologique(Ademe) ont annonc que le dispositif bon diagnostic carbone est dsormais oprationnel. Dot de 10 millions d’euros, il permet de financer des diagnos… Lire la news
L’Ademe cible le potentiel d’attnuation des missions agricoles par rgions (article paru le 23/11/2021) L’Agence de la transition cologique (Ademe) a mis en ligne treize fiches qui valuent, pour chacune des 13 rgions mtropolitaines, le potentiel d’attnuation des missions de gaz effet de serre (GES) dans le secteur agricole. Ces fiches rgion… Lire la news
Le label bas-carbone monte en charge mais cherche encore des financeurs (article paru le 26/08/2021) Dvelopp pour encourager la compensation carbone via des projets nationaux, le label bas carbone se renforce dans le secteur agricole et s’ouvre au secteur du btiment. Barbara Pompili appelle les entreprises financer ces projets. Lire la news
Avec la socit Epiterre, les agriculteurs dveloppent des prestations de service environnemental (article paru le 24/12/2021) Encourags changer leurs pratiques, mais bien souvent freins par les pertes de rendement et donc de revenus que cela engendre, les agriculteurs cherchent de nouveaux revenus en lien avec la prot… Lire la news

Article publi le 03 fvrier 2022

Share this article

Recent posts

Popular categories

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici