Free shipping on any purchase of 75$ or more!

lundi, juin 27, 2022

Du FLNKS aux Loyalistes, comment est accueillie l’élection de Louis Mapou à

-

Ce jeudi est marqué par l’élection du président du 17e gouvernement de la Nouvelle-Calédonie : Louis Mapou. On fait le point sur toutes les réactions.

Le résultat est vite tombé. Les 11 membres du gouvernement se sont rassemblés, jeudi 8 juillet à 8h30, au siège de l’exécutif à la baie de la Moselle à Nouméa. Quelques minutes de concertation auront suffi pour élire le nouveau président du gouvernement : Louis Mapou.

>> 17e gouvernement : suivez en direct toutes les infos et réactions après l’élection de Louis Mapou

Au total, le candidat indépendantiste a obtenu 6 voix. Le président sortant, Thierry Santa, a obtenu quatre bulletins correspondant à l’Avenir en Confiance. Et Joseph Manauté de Calédonie ensemble a voté blanc. 

  • L’Avenir en confiance « prend acte de l’élection de Louis Mapou »

A la suite de cette élection, Isabelle Champmoreau a fait une déclaration au nom de l’Avenir en Confiance, aux côtés de Thierry Santa, le président sortant et Christopher Gyges : 

L’Avenir en confiance prend acte de l’élection de Louis Mapou. Cela fait 5 longs mois que nous avons géré les affaires courantes, assuré les urgences, notamment la gestion de la crise. Cinq longs mois aussi ou la Nouvelle-Calédonie a été mise à mal, notamment sur la question des plans sociaux, puisqu’aucune décision n’a été prise.

Isabelle Champmoreau

Dans le communiqué publié par l’AEC, les Loyalistes reviennent sur leur refus à la vice-présidence : 

Alors que les partisans du Non ont été majoritaires lors des deux derniers scrutins, les indépendantistes ont fait le choix de rompre les équilibres institutionnels à quelques mois de la fin de l’Accord de Nouméa, nous ne pouvons pas cautionner cette politique anti-démocratique, pas plus que celle portée par Louis Mapou dans les domaines économiques et sociaux.

L’Avenir en Confiance

 

« Enfin, nous constatons que la frange la plus radicale des indépendantistes a pris le pas sur les modérés que représentait Samuel Hnepeune », souligne le communiqué. Les Loyalistes sont désormais tournés vers l’élection du Congrès et la préparation du vote du 12 décembre afin de montrer une nouvelle fois que « la majorité des Calédoniens souhaitent poursuivre notre chemin commun dans la paix et dans la France. »

 

  • « Cette élection démontre à nouveau que l’UC sait prendre ses responsabilités », pointe l’Union calédonienne 

Louis Mapou a été désigné président ce jeudi matin grâce aux six voix de l’UNI et de l’UC. Dans son communiqué, l’Union calédonienne, rappelle son engagement. « Cette élection démontre à nouveau que l’UC sait prendre ses responsabilités dès lors qu’il s’agit de sortir le pays de ses difficultés », assure le parti. 

L’UC s’est engagée pour débloquer la situation afin que le 17e gouvernement entre en fonction. Le pays a besoin d’un exécutif de plein exercice pour traiter les problèmes des Calédoniens et pour que la campagne pour la troisième consultation se déroule dans les meilleures conditions.

L’Union Calédonienne

 

« L’Union calédonienne aborde ce nouveau gouvernement avec lucidité, volontarisme et respect », poursuit l’UC dans ce communiqué.

  • Le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, adresse « ses félicitations républicaines »

A la suite de l’élection de Louis Mapou, le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, a publié un communiqué dans lequel il se félicite de l’accord intervenu, ce jeudi à Nouméa. 

Au terme de presque cinq mois d’attente, cette désignation permettra au 17e gouvernement d’entrer en fonctions d’ici à une semaine au plus tard.

Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer

 

Sébastien Lecornu adresse également « ses félicitations républicaines à M. Mapou ». Il explique avoir invité le nouveau président du gouvernement à « le rencontrer prochainement à Paris ou à échanger en visioconférence pour évoquer les différents sujets sur lesquels l’Etat et le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie seront amenés à collaborer en étroite liaison », comme la crise sanitaire, la question de la continuité territoriale avec Wallis-et-Futuna et le rétablissement de la « bulle sanitaire », les conséquences économiques de la crise sanitaire, la situation budgétaire des collectivités territoriales ou encore les relations internationales.

Le ministre a également souhaité saluer « le sens des responsabilités des membres du 16e gouvernement qui ont continué à expédier, jusqu’à ce jour, les affaires courantes. » 

 

  • « Une date historique » pour le FLNKS 

Sur Facebook, le FLNKS a salué de son côté cette élection et parle de « date historique » tout en se remémorant le 8 juillet 1983. À cette même date s’ouvrait la table-ronde de Nainville-les-Roches entre le Front indépendantiste, le RPCR et le secrétaire d’Etat Georges Lemoine. 

 

Pour l’instant, l’UNI n’a fait aucune déclaration. Toutefois, les collaborateurs de l’Union nationale pour l’indépendance avaient tous rejoint le siège de l’exécutif ce matin afin de célébrer la victoire et de féliciter Louis Mapou. Le célèbre chant de joie en drehu a été entonné par l’UNI pour marquer l’événement. 

Share this article

Recent posts

Popular categories

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici