Free shipping on any purchase of 75$ or more!

mercredi, juin 29, 2022

Une feuille de route pour rduire l’empreinte environnementale du photovoltaque

-

Aprs avoir tudi les pratiques et consult les acteurs, l’Ademe propose une trentaine d’actions pour amliorer l’empreinte environnementale du photovoltaque. Recyclage, biodiversit, bilan carbone, toutes les options sont passes au crible.

Contenu carbone des panneaux, emprise foncire et biodiversit, recyclabilit et consommation de matriaux La filire photovoltaque n’est pas exempte d’impacts environnementaux. Mme si ces derniers sont trs faibles par rapport aux nergies fossiles, la filire a tout intrt en avoir conscience et travailler sur les diffrents aspects. Pour l’y aider, l’Ademe a ralis un panorama des pratiques en la matire au sein de la chane de valeur franaise. Et aprs avoir auditionn les acteurs, elle propose une feuille de route pour rduire l’empreinte environnementale du photovoltaque propice un dploiement massif et accept de cette nergie sur les territoires.

Capitaliser l’image positive du photovoltaque

D’aprs les sondages raliss par l’Ademe, le photovoltaque est une nergie renouvelable considre aujourd’hui par les Franais commela moins polluante, la moins dangereuse, et la plus respectueuse de la biodiversit et des paysages. Un point fort au regard des ambitions de dveloppement prvues dans la programmation pluriannuelle de l’nergie(PPE): de 11,5 GW en place fin mars 2020, on doit atteindre 20 GW en 2023 et jusqu’ 44 GW en 2028. Alors, pour maintenir cette bonne image, l’excellence environnementale s’impose selon l’Ademe.

 

Les chiffres cls du benchmark
88% des rpondants envisagent ou ont dj mis en place des pratiques permettant d’amliorer leurs impacts environnementaux;
28% des rpondants ont mis en place de bonnes pratiques en lien avec l’amlioration des procds de fabrication et de recyclage, ainsi que sur le choix des matriaux entrant dans la composition des produits;
60% des rpondants connaissent l’ECS (valuation Carbone simplifie), mais 65% d’entre eux la jugent trop complexe et 70% d’entre eux estiment qu’elle devrait tre amliore;
22% des rpondants ont connaissance des outils europens codesign et colabel applicables la filire photovoltaque, alors que 2/3 d’entre eux jugent qu’ils peuvent avoir un impact positif.

 

Aprs avoir auditionn plus de 119 acteurs industriels du secteur, l’agence remarque que la prise de conscience est l et qu’un nombre croissant d’acteurs de la filire ont dj mis en place ou envisagent de mettre en place des pratiques ou initiatives permettant d’amliorer leurs impacts environnementaux. Cependant, la maturit et la pertinence de ces pratiques industrielles sont aujourd’hui encore trs variables et il reste un potentiel de progression important, note l’agence, qui mise sur cette feuille de route pour dployer les bonnes pratiques.

Travailler sur le recyclage et la rparabilit

La feuille de route est constitue d’une trentaine d’actions mettre en place court (2-5 ans), moyen (5-10 ans) et long terme (>10 ans), classes selon leur impact sur le bilan environnemental de la filire. Selon l’Ademe, cette excellence environnementale passera tout d’abord par une amlioration des conditions de fabrication des panneaux solaires.

 

La maturit et la pertinence de ces pratiques industrielles sont aujourd’hui encore trs variables et il reste un potentiel de progression important
 

 

Outre de baisser les consommations d’eau et d’nergie des usines, la feuille de route met l’accent sur la rduction des dchets et la rutilisation des matires. Plusieurs pistes sont voques: rcupration du silicium lors de la dcoupe, recyclage des sous-produits de silicium, du chlore et de l’hydrogne ncessaires la purification du mtal. Si l’Ademe ne relve aucun frein administratif ou rglementaire, elle constate des freins techniques et conomiques. Il va falloir dvelopper des procds permettant de rincorporer en interne les dchets de fabrication alors que le prix la baisse des matires vierges rend peu comptitives les matires recycles.

Elle estime toutefois que, pour chaque typologie de dchets, il faudrait envisager de fixer un objectif de taux de recyclage pour 2025. La valeur de l’objectif pourrait tre dcide par les fabricants eux-mmes, propose-t-elle. Et si, pour l’instant, avec une dure de vie de 25 ans en moyenne, les panneaux usags de sont pas lgion, il est temps d’amliorer les process et les dbouchs du recyclage des produits PV. Pour commencer, l’Ademe propose la ralisation d’un panorama des process et des dbouchs et la publication de plus de donnes sur le sujet.

En matire de rparabilit, l’agence suggre d’inclure les panneaux solaires dans le primtre de l’indice de rparabilit et du fonds rparation en cours de cration en application de la loi Agec.

Favoriser la R&D pour des modules plus performants et longue dure de vie

Autre piste identifie pour amliorer le bilan environnemental de la filire: fabriquer des modules plus haut rendement et plus fiables. Cela couvre la fois l’amlioration des technologies existantes comme le dveloppement d’innovations avec des rendements pouvant aller de 30 40%. L’Ademe cite les panneaux bifaciaux, les technologies mixtes combinant silicium et couche mince, etc. Cette action est juge prioritaire par les acteurs de la filire car elle prsente un fort potentiel conomique et un moyen de se diffrencier sur un march trs comptitif. Mais les enjeux technologiques sont levs: les fabricants attendent un soutien la R&D, mais ils devront consentir des investissements dans l’industrialisation de ces procds.

Amliorer l’empreinte carbone des modules

La question du bilan environnemental des panneaux franais est bien entendu fortement lie l’empreinte carbone, surtout dans un march mondialis o la grande majorit des panneaux installs proviennent d’Asie. Dans ce cadre, le critre carbone est dj pris en compte dans les appels d’offres de l’tat. Faut-il le renforcer? Pas si simple selon l’Ademe qui remarque que le sujet ne fait pas consensus dans la filire. Certains considrent que l’empreinte carbone des produits PV est dj bas, et que l’innovation se poursuit en ce sens, sans qu’il y ait besoin d’intervenir plus sur le sujet. D’autres considrent qu’il est ncessaire d’aller plus loin, au risque de dstabiliser le march

Car, si le bilan carbone des modules franais est bon et que les fabricants veulent le faire savoir, le march franais pourra-t-il rpondre la demandedes dveloppeurs au regard du nombre de centrales solaires installer dans les annes qui viennent? Les risques de ne pas pouvoir rpondre aux objectifs de la PPE sont clairement voqus par une partie de la filire. L’Ademe ne tranche pas et tudie la fois un renforcement et une simplification de la mthode d’valuation dite ECS utilise dans les appels d’offres pour favoriser les projets bas-carbone. Elle estime toutefois que la mthode devra voluer dans un sens ou un autre d’ici 2023 et fournit les conditions de russite de ce travail. L’Ademe estime galement qu’une rflexion, au niveau europen, sur le poids des critres environnementaux dans la note des projets candidats aux appels d’offres sera ncessaire pour faire voluer les choses.

Limiter l’empreinte sur les sites

Restent les mesures visant limiter l’impact environnemental des centrales sur leur site d’implantation. Pour cet enjeu, l’Ademe rapelle une vidence: favoriser le solaire sur les batiments. Elle a galement identifi une dizaine d’actions, la plupart dployables court terme, comme recenser les bonnes pratiques en matire de biodiversit et d’application de la squence viter-rduire-compenser (ERC), ou encore former les installateurs et dveloppeurs ces enjeux. L’agence propose galement d’accrotre la connaissance des impacts l’image de l’tude ralise par Enerplan et le SER en Occitanie dbut 2021. Les rsultats n’ont pas t probants et mritent un approfondissement qui permettra moyen terme d’amliorer la prise en compte de ces enjeux dans la ralisation des tudes d’impact environnementales des projets.

Les collectivits ont galement un rle jouer dans cette rflexion estime l’Ademe, en amliorant la planification. Selon les parties prenantes, les documents de planification et de dveloppement des territoires sont fastidieux et complexes consulter et, actuellement, les dveloppeurs consulteraient directement les Dreal quand ils veulent implanter une centrale PV, fait remarquer l’Ademe. Elle propose par consquent de dterminer des objectifs rgionaliss de la PPE, de partager les retours d’exprience des collectivits en matire de planification, et de dployer un rseau de conseillers techniques pour venir en soutien aux collectivits. Au final, cela pourrait aboutir la cration d’une cartographie territoriale des sites ligiblesavec des cahiers des charges adapts la situation locale. Tout un programme que les acteurs du photovoltaque sont invits prendre en main.

Indice de rparabilit: le dtail de la rglementation est fix (article paru le 04/01/2021) Les textes d’application de l’indice de rparabilit sont parus au Journal officiel. Le dispositif entre en vigueur pour tous les nouveaux modles de cinq catgories de produits. Lire la news
Le solaire bifacial, l’aube de son essor? (article paru le 13/04/2021) L’engouement rcent du march pour le solaire bifacial sort cette technologie de la niche dans laquelle elle tait jusque-l. Sa promesse: augmenter les rendements en rendant les deux faces d’un module solaire productives. Lire la news
Photovoltaque: l’IPVF et le CEA travaillent ensemble sur une cellule haut rendement made in France (article paru le 12/05/2020) L’Institut photovoltaque d’le-de-France(IPVF) et la plateforme de recherche et innovation duCEA l’Institut national de l’nergie solaire(Ines) ont lanc, le 2mai, un programme commun pour d… Lire la news
Relocalisation de l’industrie photovoltaque: la filire s’organise (article paru le 09/11/2020) A la demande du Gouvernement, les filires industrielles planchent sur la potentielle relocalisation de leurs activits. Pour le photovoltaque, des travaux sont mens pour rimplanter tout ou partie de la chane de valeur en France. Lire la news
Artificialisation des sols: les installations photovoltaques non comptabilises (article paru le 30/06/2021) Un espace naturel ou agricole occup par une installation de production d’nergie photovoltaque n’est pas comptabilis dans la consommation d’espaces naturels, agricoles et forestiers. . C’est ce que prvoit une disposition du projet de loi cl… Lire la news
Parcs photovoltaques et biodiversit: de premiers rsultats non conclusifs (article paru le 23/03/2021) La filire photovoltaque dvoile les rsultats d’une premire tude relative l’impact des installations solaires au sol sur la biodiversit. Tous les effets ne sont pas ngatifs, en particulier pour la flore. Lire la news
Note Tlcharger la feuille de route de l’Ademe Plus d’infos

Article publi le 07 juillet 2021

Share this article

Recent posts

Popular categories

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici