Free shipping on any purchase of 75$ or more!

lundi, août 8, 2022

l’arrivée des feuilles d’impôt ravive la colère du Collect

-

Le Collectif contre l’impôt Cornet est toujours mobilisé. Ses membres réclament l’annulation de la délibération de la CARL, qui conduit à une hausse de plus de 1000% de la taxe foncière, au détriment des contribuables de la Riviera du Levant. Des appels d’offres de l’EPCI sont aussi pointés du doigt

Alors que les feuilles d’impôts locaux parviennent progressivement aux contribuables, la colère des résidents de l’agglomération La Riviera du levant (CARL) refait surface.
Ils sont confrontés à la réalité de la forte augmentation de la taxe foncière, votée au sein de l’EPCI (établissement public de coopération intercommunale) il y a un an, soit une hausse de 1280%, qui impact les populations des communes du Gosier, de Sainte-Anne, de Saint-François et de La Désirade. Ces dernières se sentent étranglées.

C’est dans ce contexte que le Collectif de citoyens contre le dit « Impôt Cornet » (du nom du président de la CARL, Cédric Cornet), relance sa mobilisation.
Le bureau était réuni, vendredi 14 janvier; au Gosier, pour annoncer de nouvelles actions, dans les semaines à venir, dans le but d’obtenir l’annulation de la délibération prise en janvier 2021.

Cris de colère, cris de détresse

Dominique Danier est une contribuable de Saint-François, commune où s’ajoute aussi l’augmentation de la taxe communale, à hauteur de 15%.
Révoltée, elle a rejoint le Collectif quand elle a reçu sa feuille d’impôts, il y a quelques jours. 

Dominique Danier : « Lorsque l’on achète une baguette 60 centimes, le lendemain on la paie 8€, avec ce type d’augmentation ! ».

Des élus aussi dénoncent l’augmentation importante de la taxe foncière. C’est le cas d’Armancy Robert, qui est le premier adjoint au maire de La Désirade, qui parle d' »augmentation scélérate ». Il explique pourquoi il fait partie du collectif :

Armancy Robert : « Même si le maire de la Désirade, 2ème vice-président de la CARL a voté cette délibération (…), les Désiradiens et l’ensemble des élus de la Désirade ne partagent pas cette position ».

Le président de la CARL, Cédric Cornet, nous a répondu, quant à la possibilité d’annuler la délibération de janvier 2021 :

Ce n’est pas possible de revenir en arrière, pour 2021. Ils ont reçu [NDLR : les contribuables de la CARL] le document de Bercy. Par contre, on va revoir le taux au vote du prochain budget.

Cédric Cornet, président de la CARL

 

Des appels d’offres jugés « douteux »

Les membres du Collectif dénoncent également plusieurs appels d’offres, qu’ils trouvent suspects. Ils demandent des explications.
Cette hausse des impôts de 1280% servira-t-elle à financer le train de vie de certains membres de la communauté d’agglomération ? C’est la question que se pose Christiane Gane, porte-parole du Collectif de citoyens contre l’Impôt Cornet :

Christiane Gane : « On se rend compte qu’il y a un appel d’offre pour l’achat de 17 voitures, qui coûteraient aux habitants de la CARL 1,127M€ ».

A ce sujet, Cédric Cornet affirme que ces appels d’offres portent sur « toute la mandature » et qu’il s’agit de maximum, comme la loi le prévoit.

Du temps de l’ancienne mandature, on faisait du « saussissaunage », qui est interdit par la loi. Sous mon impulsion, la CARL est dans les règles et ne sera pas mis en difficulté par la CRC [NDLR : Chambre régionale des comptes].

Cédric Cornet, président de la CARL

 

Share this article

Recent posts

Popular categories

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici