Free shipping on any purchase of 75$ or more!

samedi, août 13, 2022

« il faudra nous parler dans les jours qu

-

Mardi à Paris, le député de Nouvelle-Calédonie Philippe Gomès a interrogé le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, sur les « intentions » du gouvernement concernant le maintien du référendum au 12 décembre. Le ministre n’a pas apporté de réponse claire, évoquant un dialogue à venir.

Inès Apetovi

Publié le 9 novembre 2021 à 18h06,

mis à jour le 9 novembre 2021 à 19h06

Interrogé à l’Assemblée par Philippe Gomès, député de Nouvelle-Calédonie, concernant le maintien ou non du troisième référendum au 12 décembre prochain, le ministre des Outre-mer n’a pas apporté de réponse définitive, expliquant en substance que la décision n’est pas encore prise, à la vue de la « complexité du dossier ». Le ministre a indiqué devant l’Assemblée : « il nous faudra parler dans les jours qui viendront Monsieur le député. Le dialogue n’est pas que des ultimatums […], c’est aussi une capacité à se retrouver pour être à la hauteur de l’accord. » Regardez un extrait de l’intervention du ministre des Outre-mer :

©la1ere

 « Sortir du tunnel »

« Nous sommes intimement persuadés qu’il faut sortir du tunnel référendaire le plus vite possible », a affirmé Philippe Gomès à l’Assemblée Nationale, ce mardi 9 novembre. Le député de Nouvelle-Calédonie souhaite que le référendum soit maintenu le 12 décembre prochain, contrairement aux indépendantistes. Ils ont annoncé aujourd’hui la création d’un comité de non-participation au référendum. Le mouvement indépendantiste souhaite que le passage aux urnes soit reporté en septembre 2022 à cause de la crise sanitaire​.

Philippe Gomès souligne que les « indicateurs [sont] en nette amélioration », avec 76% de la population de vaccinée. Néanmoins, le député reconnaît que les conditions sanitaires « vont contribuer à altérer le processus démocratique engagé. »

« La campagne électorale va se tenir dans des conditions très dégradées, faute de pouvoir réunir plus de 15 personnes et parce que le week-end, nous sommes en confinement strict. »

Philippe Gomès, député UDI de Nouvelle-Calédonie

 

Face au député de Nouvelle-Calédonie, Sébastien Lecornu ne donne pas de réponse explicite. Le ministre des Outre-mer rappelle que « si l’épidémie est hors de contrôle, le référendum ne pourra se tenir. »

La décision n’est pas encore prise, à la vue de la « complexité du dossier », précise Sébastien Lecornu. Le ministre a indiqué devant l’Assemblé : « il nous faudra parler dans les jours qui viendront Monsieur le député. Le dialogue n’est pas que des ultimatums […], c’est aussi une capacité à se retrouver pour être à la hauteur de l’accord. »

Regardez l’intégralité de la question de Philippe Gomès et la réponse du ministre des Outre-mer :

3ème référendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie | Compte tenu de la situation sanitaire et politique actuelle, @PhilippeGomesCE (UDI-I) demande au Gvt : « Pouvez-vous nous indiquer vos intentions en ce qui concerne le référendum d’auto-détermination ? »#DirectAN #QAG pic.twitter.com/hMvE6g28x2

— Assemblée nationale (@AssembleeNat) November 9, 2021

 

Share this article

Recent posts

Popular categories

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici