Free shipping on any purchase of 75$ or more!

samedi, août 13, 2022

L’approche technologique du Sedif pour la qualit de l’eau potable divise

-

Le Syndicat des eaux d’le-de-France compte quiper quatre usines d’eau potable du procd d’osmose inverse basse pression en commenant par celle d’Arvigny. Les oppositions au projet sont toutefois fortes. Le prfet doit arbitrer d’ici la fin de l’anne.

Une chose est sre: le projet d’installer un procd d’osmose inverse basse pression (OIBP) dans l’usine de production d’eau potable d’Arvigny (Seine-et-Marne) port par le Syndicat des eaux d’le-de-France (Sedif) ne fait pas consensus. Le conseil dpartemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques (Coderst), dernire commission se prononcer avant l’arbitrage final du prfet, lui a oppos un accueil rserv mi-octobre. Le projet a recueilli 10voix contre et 11abstentions, souligne Marie-Paule Duflot, vice-prsidente de l’association France Nature Environnement Seine-et-Marne. En vingt ans de participation au Coderst, je n’avais jamais vu l’administration s’abstenir.

Pour le Sedif, ce procd amliorerait encore la qualit de l’eau potable distribue ses usagers. Notre objectif est, pour la sant du consommateur, d’ter les micropolluants de l’eau prleve dans la mesure du possible , de retenir la matire organique afin de distribuer une eau moins chlore mais aussi limiter le calcaire , explique Vronique Heim, directrice des tudes et de la prospective du Sedif. Le syndicat compte, grce cette eau adoucie, rduire l’usure des appareils lectromnagers et viter des traitements individuels contre le calcaire. Il estime que le gain par an et par foyer pourrait ainsi s’lever une double conomie de 11kilowatts d’nergie et de 100euros, notamment en raison des traitements ou des adoucisseurs vits.

La directive europenne Eau potable, adopte en dcembre 2020, nous demande d’tre vigilants sur un certain nombre de paramtres, rappelle Vronique Heim. La liste des mtabolites de pesticides rglements pourrait s’allonger moyen terme, et la limite de qualit pourrait tre dpasse dans l’eau distribue. Notre projet va scuriser long terme la qualit de l’eau produite au robinet.

Cet objectif d’une eau pure, sans calcaire et sans chlore  a galement compt dans le choix du plus grand syndicat d’eau potable de France de rester en dlgation de service public aprs 2023.

Une consommation d’lectricit en hausse

Pour les opposants cette technologie, le cot environnemental et financier du procd limite toutefois son intrt. La consommation d’lectricit [de l’usine d’Arvigny], aujourd’hui de 1,7 million de kilowattheures par an, va passer 4,7 millions annuels, regrette ainsi Marie-Paule Duflot.

Autre argument contre le projet: le procd d’osmose inverse basse pression implique de prlever plus d’eau dans la nappe de Champigny, dj sous tension, pour un volume de production identique. chaque passage travers une membrane, les lments indsirables sont en effet retenus avec une certaine quantit d’eau (le concentrt), le tout tant ensuite limin. Environ 15% d’eau supplmentaire seront extraits de la nappe de Champigny, chiffre Michel Bisson, prsident de la communaut d’agglomration Grand-Paris-Sud. Puiser davantage de ressource dans cette nappe potentiellement en alerte est un contresens cologique.

 

Environ 15% d’eau supplmentaire seront extraits de la nappe de Champigny
 

Michel Bisson, prsident de la communaut d’agglomration Grand-Paris-Sud

 

Par ailleurs, en sortie de filtration membranaire, l’eau est insuffisamment riche en minraux, une fraction de l’eau produite classiquement ncessite d’tre conserve pour tre mlange l’eau osmose et garantir les apports ncessaires en ions.

Autre point de tension: la filtration membranaire implique la gestion du concentrt contenant les substances dissoutes retenues par les membranes, mais aussi celle des eaux de lavage des membranes. L’option choisie par le Sedif est de rejeter l’ensemble dans la Seine par l’intermdiaire d’une canalisation qui traversera les communes de Savigny-le-Temple, Nandy et Seine-Port. Selon le dossier d’autorisation environnementale, le flux reprsentera moins de 0,02% du dbit moyen de la Seine. Ce concentrt aurait vocation rejoindre le rseau d’assainissement et tre trait dans une station d’puration, mais du fait de la saturation des rseaux, un refus d’absorber ces flux a t oppos, ce qui explique le choix du rejet direct en Seine, indique Michel Bisson, prsident de la communaut d’agglomration Grand-Paris-Sud. Le point de rejet se trouve immdiatement l’amont du primtre de protection rapproche de l’usine de potabilisation de Morsang-sur-Seine. 

Hormis la neutralisation du pH de ces eaux rejetes, le Sedif ne prvoit pas de traitement spcial. Dans ce flux dvers dans la Seine, en plus de la pollution initialement retrouve dans la nappe de Champigny, deux types de ractifs pourront tre prsents: des squestrants (phosphonates), utiliss pour viter le dpt de carbonate, et des polycarboxylates, ncessaires au lavage chimique. Dans un avis, l’Agence franaise de scurit sanitaire des aliments a mis des rserves quant au rejet sans traitement de ces produits dans le milieu naturel , oppose Grand-Paris-Sud.

Un avis favorable du commissaire enquteur

Nous avons valu l’impact de ce rejet sur le milieu en rpondant la doctrine des services de la police de l’eau, souligne Vronique Heim. Le dossier a t soumis l’Autorit environnementale, qui a donn un avis favorable. Nous retirons de la nappe pollue par des pratiques agricoles ces polluants, mais nous travaillons aussi par ailleurs rduire et prvenir ces pollutions agricoles.

Dans son rapport, le commissaire enquteur estime notamment que la canalisation de rejet des effluents en Seine ne cre pas une zone dangereuse aux abords immdiats, mais galement qu’il n’existe pas d’incompatibilit avec l’usine de production d’eau potable de Morsang-sur-Seine, en aval du rejet. Il recommande toutefois que les mesures de la qualit de l’eau effectues cet endroit soient facilement accessibles au public.

Le projet ne pourra toutefois pas compter sur un soutien financier de l’agence de l’eau Seine-Normandie. Sa commission des aides estime, en effet, que le projet d’osmose inverse basse pression d’Arvigny relatif la puret de l’eau potable prsente des effets sur l’environnement (rejets au milieu, bilan nergtique dfavorable) qui ne semblent pas suffisamment contrebalancs par les intrts viss par le programme de l’agence (scurisation de l’approvisionnement, impact positif pour la ressource en eau, impact positif sur la sant) .

Un appel une rflexion l’chelle rgionale

D’autres acteurs, comme la communaut d’agglomration Grand-Paris-Sud, souhaiteraient que le projet volue vers un modle plus cooprant. Cela amne une rflexion sur un nouveau modle de la gestion de l’eau en le-de-France. Si le Sedif part seul sur un dispositif technologique onreux, nous envoyons un signal inverse ce qu’il faudrait faire en matire d’cologie ou d’un point de vue social, considre Michel Bisson, prsident de la communaut d’agglomration Grand-Paris-Sud. Nous privilgions les dmarches qui assurent que l’eau de la Seine soit la plus pure possible travers des politiques publiques que nous pouvons mener entre agglomrations, notamment en direction de l’agriculture. C’est d’abord sur ces sujets qu’il nous faut positionner nos investissements. 

Grand-Paris-Sud s’interroge galement, avec l’arrive de ce procd, sur les possibilits d’interconnexion des rseaux. Dans le cas o le Sedif dploierait ce dispositif d’osmose inverse sur l’ensemble de ces usines de production d’eau potable, en mlangeant leurs eaux avec d’autres de qualits potentiellement diffrentes, l’osmose inverse aurait alors t inutile, pointe Michel Bisson. Nous souhaitons que les syndicats aient la matrise publique de leurs outils de production de manire pouvoir orienter comme ils le souhaitent les investissements ncessaires. 

Des recours prvoir en 2022

L’arbitrage du prfet devrait tre rendu d’ici la fin de l’anne. Si nous obtenons l’aval du prfet la fin de l’anne, nous pourrons tenir le dlai d’une mise en service en 2024 pour notre usine pilote d’Arvigny, indique Raymond Loiseleur, directeur gnral des services du Sedif. Sur ce dossier, notre dtermination est totale. Notre plan de dploiement de l’OIBP prvoit de commencer par Arvigny et de finir, en 2030, par trois autres usines, Neuilly-sur-Marne, Choisy-le-Roi (Val-de-Marne) et Mry-sur-Oise (dj quipe de membranes de nanofiltration, les travaux y seront moins importants). 

2022 devrait donc s’ouvrir avec le recours d’une des deux parties.

Eau potable: le Sdif mise sur l’osmose inverse pour une eau sans micropolluant d’ici 2028 (article paru le 04/09/2019) Le syndicat des eaux d’Ile-de-France (Sdif) envisage de mettre en place le procd d’osmose inverse basse pression sur ses trois sites pour liminer chlore, calcaire et micropolluants de l’eau du robinet de 4,6 millions de personnes. Lire la news
La nouvelle directive eau potable est publie au Journal officiel (article paru le 23/12/2020) Impulse par une initiative citoyenne, la rvision de la directive eau potable est publie au JO de l’UE. Elle vise l’accs l’eau potable, sa surveillance, les paramtres de suivi, l’information des usagers et les matriaux son contact. Lire la news
Le Sedif fait le choix d’une dlgation de service public pour 2024 (article paru le 31/05/2021) Les lus du Syndicat des Eaux d’Ile-de-France ont vot pour une dlgation de service public avec un service global, distribution et production, d’eau l’horizon 2024. Le futur contrat d’un montant de prs de 4 milliards prsente de nombreux enjeux. Lire la news
Le Sedif adopte un plan climat-eau-nergie (article paru le 26/02/2018) Le Syndicat des eaux d’Ile-de-France (Sedif) vient d’adopter un Plan climat eau nergie. Avec cet outil, le Sedif rassemble ses engagements et ses actions pour rduire l’impact de ses activits et pour amliorer sa rsilience. Le Sedif, qui s’affi… Lire la news
Note Consulter l’tat des lieux Champigny 2060 Plus d’infos
Note Consulter l’avis de l’Afssa Plus d’infos

Article publi le 05 novembre 2021

Share this article

Recent posts

Popular categories

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici